Comment gagner de l’argent en 2017, Facilement (ou non) ? Les 52 Meilleures Méthodes

Comment gagner de l'argentL’avez-vous remarqué ? Internet regorge d’arnaques en tout genre.

Ils sont nombreux à se mettre en scène sur une plage paradisiaque afin de vous promettre de l’argent facile.

Revenons sur terre.

Vous souhaitez découvrir comment gagner de l’argent en 2017 sans vous faire avoir par une énième arnaque ? Vous voudriez avoir accès aux méthodes qui marchent vraiment  ?

J’ai décidé de vous proposer dans cet article 52 méthodes pour générer des revenus. Vous y retrouverez des idées très différentes. Certaines seront très simples à mettre en place (et vous permettront de gagner de l’argent rapidement), tandis que d’autres nécessiteront de longues heures de travail.

Et si certaines pourront seulement vous permettre seulement d’arrondir vos fins de mois, d’autres pourront (avec du talent, de la patience et/ou de la chance) vous mettre sur la voie de l’indépendance financière.

Sachez avant tout que les prérequis nécessaires pour gagner de l’argent sont très variables :

  • Un investissement de départ : certaines idées nécessitent que vous investissiez une somme d’argent, afin de pouvoir la faire fructifier. Pour d’autres méthodes, vous n’avez besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet pour vous lancer.
  • Des compétences : il y a des idées qui requièrent un certain niveau d’expérience en finance, en marketing,… D’autres techniques ne nécessitent aucune connaissance, et sont accessibles à tous.
  • Du temps : certaines méthodes pour faire de l’argent sont chronophages, tandis que d’autres peuvent être effectuées pendant quelques minutes par jour, dans une salle d’attente, dans le métro,…
  • De la persévérance : dans ma liste, vous trouverez des idées qui nécessitent un investissement personnel dans le temps. Autrement dit, vous ne récolterez pas les fruits de votre travail immédiatement – il faudra patienter plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant de pouvoir générer des revenus. À l’inverse, d’autres idées vont vous permettre d’engranger vos premiers euros très rapidement.

En règle générale, plus le niveau de compétences, de temps ou d’investissement financier requis sont importants pour utiliser une méthode rémunératrice, plus celle-ci va vous permettre de gagner de l’argent.

Un exemple ? Prenez l’une des idées qui payent le moins : la lecture rémunérée de mails (j’y reviendrai dans la suite de l’article). Elle ne demande aucun investissement, aucune compétence, aucune persévérance. Et la lecture de chaque email ne prend que quelques secondes. Il est donc facile de comprendre pourquoi cette action n’est pas à très forte valeur ajoutée, ce qui explique le fait que les sommes que vous recevrez en contrepartie sont plutôt faibles.

Vous trouvez qu’il vous manque des compétences pour réussir à gagner plus d’argent ? Si vous ne souhaitez pas (ou vous ne pouvez pas) suivre des études spécifiques, vous pouvez parfaitement vous former seul(e) sur internet.

Beaucoup de choses ont déjà été dites sur le sujet (comme en témoigne le nombre important de livres en vente sur Amazon destinés à vous aider à gagner de l’argent). J’ai toutefois pensé qu’il pourrait être utile de regrouper les meilleures méthodes rémunératrices sur une page Web.

Alors que vous souhaitiez gagner 10, 100 ou 1000 euros, ne cherchez plus – voici tous mes conseils pour vous lancer !

7 méthodes pour gagner 100 € par jour : Mon ebook gratuit !


X

Comment gagner de l’argent en lançant son entreprise ?

Idée d'entrepriseCommençons par quelques idées pour créer votre propre société – qui est probablement la meilleure manière de faire fortune en 2017.

Sachez-le : les idées qui vont suivre sont les idées les plus difficiles à mettre en place (ça sera plus simple ensuite,  c’est promis !) – mais si votre activité fonctionne, ces méthodes pourraient vous permettre de devenir riche.

Je préfère vous avertir : avec ces méthodes, vous n’aurez aucune garantie de réussite – vous pourriez d’ailleurs rapidement vous retrouver avec plus de dépenses que de revenus. Si vous avez actuellement une activité (étudiant, salarié,…), je vous recommande fortement de ne pas l’arrêter du jour au lendemain : « testez » votre idée d’entreprise en parallèle de vos études ou votre job, afin de minimiser les risques. Vous pourrez ainsi vous consacrer à plein temps à une nouvelle carrière d’entrepreneur, si votre entreprise devient suffisamment profitable.

Reste à trouver une idée d’entreprise… Vous pouvez regarder du côté des sociétés qui fonctionnent bien, et tenter de répliquer leur business model. N’hésitez pas à fouiner également dans les publicités Google Adwords : si une entreprise est prête à dépenser de l’argent pour chaque clic que lui envoie le moteur de recherche, c’est probablement parce que chacun de ces clics lui permet de générer plus d’argent qu’elle n’en dépense.

Quel que soit votre choix, retenez bien une chose : vous n’avez pas besoin d’inventer un nouveau concept. Vous pouvez librement vous inspirer de ce qui marche – car, en général, les idées n’appartiennent à personne. Efforcez-vous surtout de soigner l' »exécution » de votre idée d’entreprise, et d’apporter à vos futurs clients une vraie valeur ajoutée – une condition devenue nécessaire, mais pas suffisante, pour réussir.

Quel statut choisir pour créer son entreprise ? Tout dépend du type de société que vous allez voir monter. Je recommanderais un statut de micro entrepreneur pour un business « solo » en ligne, ou le statut SAS pour une startup. N’hésitez pas à vous informer, ou à prendre contact avec un expert comptable afin de bénéficier de conseils personnalisés.

1. Gagner de l’argent avec une startup

La France regorge de success stories, dans lesquelles on a pu voir éclore des entrepreneurs ayant construit leur fortune en seulement quelques années.

Gagner de l'argent avec une Startup

Et ce rêve est accessible à tous. Si vous êtes prêt(e) à commencer de chez vous, vous n’aurez que quelques centaines d’euros à investir – en supposant que vous adoptiez la méthode « lean startup ». Celle-ci consiste principalement à tester votre idée avant même de concevoir une version finie de votre produit, ou de proposer une offre de services aboutie. Vous pourrez ainsi limiter le risque en proposant rapidement un prototype (ou « MVP »), et pouvoir rapidement passer à un autre projet si votre idée n’est pas bonne.

Intéressé(e) ? Je vous recommande chaudement de visionner les vidéos de TheFamily, un incubateur/accélérateur parisien (et en particulier celles faisant intervenir le fantasque serial entrepreneur Oussama Ammar). Vous y trouver gratuitement tout un tas de conseils pour vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale à moindre frais (« trouver une idée de startup », « recruter des clients gratuitement avec le Growth Hacking », ou encore « trouver des investisseurs pour lever des fonds »).

Envie de trouver des conseils, ou des idées de business model ? Vous pouvez consulter des blogs dédiés aux startups, comme BonjourIdée ou 1001Startups, qui sont de véritables mines d’informations. Ils vous permettront peut-être de trouver la bonne idée, celle qui pourra vous faire gagner de l’argent.

2. Lancer un blog

Qu’elle semble lointaine l’époque des Skyblogs ! Chaque année, des blogs de qualité apparaissent, dans tout un tas de thématiques :

  • La santé
  • Les technologies,
  • La nourriture
  • La finance
  • Et même… les cochons d’inde (véridique !)

Et oui, il est possible de bloguer sur à peu près tous les sujets.

Il suffit juste qu’une communauté, aussi restreinte soit-elle, s’intéresse à une thématique précise – que certains vont appeler « niche ». Vous pouvez le vérifier simplement, en utilisant le Keyword Planner de Google, qui fournit des informations très précises sur le nombre de requêtes effectuées chaque mois en France. Et vous pouvez également consulter les statistiques d’audience de Facebook, afin de connaître la taille de votre marché.

En utilisant ces outils, il sera possible de découvrir de nombreuses thématiques pour lesquelles certains aficionados recherchent des informations, ou souhaitent trouver une solution à un problème. Ils sont nombreux à se demander « comment nourrir son cochon d’inde » ? Cela pourrait faire l’objet d’un article de blog au sein d’un site dédié à l’élevage des cochons d’Inde.

Mais quid de la monétisation ? Il faut savoir qu’aujourd’hui, l’écrasante majorité des blogueurs ont un (seul ?) objectif en tête : se servir d’Internet comme un moyen pour gagner de l’argent.

Car au-delà du désir de partager une passion, il faut bien payer les factures à la fin du mois.

Ok, ok, mais comment s’y prennent-ils pour générer des revenus ?

La plupart ont recours à l’affiliation : ils vont ainsi générer des revenus en recommandant des produits ou des services à leur audience. Chaque blogueur va ainsi pouvoir insérer sur son site des liens menant vers la fiche descriptive d’un produit vendu sur un site marchand, comme Amazon. Cela lui permettra de gagner quelques euros dès que quelqu’un commandera l’article à partir de son lien, sans rien avoir de plus à faire.

Le Marketing d'affiliation, une méthode rémunératrice

Tu créées… Je vends !

On peut également penser à une blogueuse mode, qui présenterait des vêtements et proposerait à ses visiteurs des liens vers leurs fiches produit. Voici ce que l’on peut par exemple voir sur le site La Penderie de Chloé :

Monétisation d'un blog mode

Les personnes qui visitent son blog peuvent trouver des produits qui leur plaisent, et la blogueuse empoche des commissions à chaque achat réalisé via ses liens. Tout le monde est content !

Et si les blogueurs sont souvent friands de programmes d’affiliation, c’est parce qu’ils n’induisent aucune contrainte – on peut gagner de l’argent sans avoir à acheter un stock coûteux, ou à procéder à des investissements qui pourraient s’avérer risqués. Il suffit de prendre contact avec une plateforme d’affiliation et de commencer à présenter des produits sur son site.

Vous voulez d’autres exemples d’affiliation ? Il vous suffit de consulter cet article, qui comportent certains liens affiliés. Je recommande ainsi des services ou des produits qui me plaisent, et que je juge comme étant de qualité. Et en échange certaines sociétés me versent une commission. Sympa, non ? Attention toutefois à ne pas en abuser, et à tenter d’apporter une vraie valeur à vos visiteurs !

Vous ne savez pas quoi promouvoir ? Je vous invite à consulter ce comparateur, qui répertorie la majorité des programmes d’affiliation disponibles en France. Vous constaterez assez rapidement que, sur internet, il est possible de faire la promotion d’à peu près tout et n’importe quoi. Et en épluchant les différentes offres émanant de régies publicitaires, vous pourrez peut-être trouver des idées de thématiques.

Une autre méthode couramment utilisée pour monétiser son audience, c’est la publicité Adsense. Ce service de Google permet de désigner des espaces qui vont héberger des publicités – et Google se charge du reste, puisqu’il va lui-même décider des publicités qui apparaîtront sur votre site. Vous pouvez aussi songer à proposer des formations numériques payantes, afin de fournir une solution aux problèmes que peuvent rencontrer vos visiteurs.

Mais si les revenus sont aléatoires et que le succès de votre blog va dépendre de nombreux critères, l’atout principal de cette méthode réside dans la facilité avec laquelle on peut se lancer. En effet, vous n’aurez besoin que d’un petit capital – une dizaine d’euros par an pour un nom de domaine, et quelques euros par mois pour la location d’un hébergement.

3. Mettre en ligne un site viral rémunérateur

Buzzfeed, meltybuzz, demotivateur,… Tous ces sites sont bien connus des internautes. Avec des titres aguicheurs (« Ils passent leur vie à dépenser les millions de leurs parents », « La face cachée des photos prises sur Instagram »,…) ils répondent au besoin le plus partagé par les internautes : se divertir. Et en profitent pour envahir leur écran de publicités en tout genre, qui leur permettent de monétiser leur audience.

Buzzfeed site viral

Difficile de résister ?

Et depuis plusieurs années, de nouveaux sites de ce genre apparaissent très régulièrement. C’est assez logique : il n’y a aucune barrière à l’entrée. Il suffit aux petits nouveaux d’un nom de domaine, d’un hébergement et d’une installation WordPress pour lancer un site. Ils se fournissent ensuite en images chez leur concurrents, et « réécrivent » certaines histoires avec leurs propres mots.

Ils attirent ensuite du trafic via la publicité – les régies publicitaires Facebook Ads, Taboola ou Outbrain leur permettent d’ameuter des visiteurs, qui pourront ensuite cliquer sur leurs encarts publicitaires proéminents.

4. Se mettre au e-commerce

Le e-commerce a le vent en poupe : ils sont chaque année plus nombreux en France à passer commande dans des boutiques en ligne, pour recevoir des produits chez eux. Tout y passe : ordinateurs, tablettes, mais aussi des vêtements, voire même des produits de beauté.

Pourquoi ne pas vous lancer ? En vendant en ligne, vous pouvez vous affranchir de la nécessité de disposer d’une boutique, ou même de celle de devoir embaucher des employés. N’importe qui peut aujourd’hui se lancer avec 1000 euros, et ainsi gagner de l’argent en achetant un premier stock de produits en Chine pour les proposer à la vente en France.

Comment gagner de l'argent avec le e-commerce

Mais comment trouver des clients ? Certains font le pari de l’indépendance, et créent leur propre site. Ils peuvent s’appuyer d’ailleurs sur des solutions comme celle proposée par Shopify, qui permet de créer un site e-commerce sans aucune connaissance en programmation informatique. Ils vont chercher ensuite à provoquer des commandes en fédérant une communauté sur les réseaux sociaux, en soignant leur référencement, ou encore en achetant de la publicité (via Adwords ou Facebook Ads).

D’autres préfèrent s’appuyer sur la puissance d’une place de marché, comme celle d’Amazon – qui propose de s’occuper de la livraison de vos articles, moyennant une commission. Si ces « marketplaces » ont tendance à devenir de plus en plus concurrentielles au fil des années, elles permettent bien souvent de profiter d’une visibilité sans précédent.

En étant bien référencé sur des mots clés populaires, et en proposant des produits qui ont pu récolter de bonnes reviews, certains parviennent ainsi à générer des chiffres d’affaire stratosphériques.

Et pour celles et ceux qui ne souhaitent pas investir dans un stock, le dropshipping permet de vendre des produits sans avoir à les acheter. Comment ça fonctionne ? À chaque commande passée sur votre site, votre fournisseur pourra être automatiquement alerté et n’aura plus qu’à l’honorer pour vous. Votre travail ? Proposer un site agréable à consulter, rédiger de belles fiches produits et en assurer la promotion.

5. Concevoir une Application mobile

Vous avez des connaissances en programmation informatique ? Pourquoi ne pas développer une application Android ou iOS ?

C’est ce qui a permis au créateur d’Instagram de devenir milliardaire à seulement 28 ans.

La fortune de Kevin Systrom

Bon, si vous avez déjà du mal à vous y retrouver dans Word, ce n’est peut-être pas la méthode la plus pertinente… Mais si vous aimez particulièrement l’informatique, et que vous avez du temps devant vous, sachez qu’il est désormais possible de se former seul(e).

Il est aujourd’hui possible de suivre des cours en ligne, sur des plateformes telles que Tuto.com ou Udemy, vous permettant ainsi d’acquérir de nouvelles compétences. Et vous pourrez mettre à profit ces compétences pour générer des revenus, que vous soyez à la recherche d’un emploi ou de missions en freelance.

6. Comment gagner de l’argent avec des cours en ligne

Si des plateformes comme Tuto.com ou Udemy peuvent vous permettre d’apprendre de nouvelles choses, sachez qu’il est également possible de se positionner de l’autre côté de la barrière, et de vendre ses propres cours.

Le principal avantage ? L’automatisation.

C’est simple : vous créez un cours pour aider vos élèves a acquérir une compétence (par exemple, « comment faire un blog avec WordPress rapidement et facilement » ou « 23 astuces pour devenir plus productif »).

Gagner de l'argent avec des formations

Alors oui, la création de ce cours va surement vous prendre beaucoup de temps. Mais une fois qu’il sera publié, si celui-ci est de qualité, vous allez pouvoir chaque jour engranger des ventes – sans rien avoir à faire.

De véritables revenus passifs ! Et comme tout revenu passif, ils supposent un investissement de départ – en temps ou en argent – pour pouvoir ensuite voir son compte en banque se remplir au fil des semaines, sans aucune action supplémentaire à mettre en place.

Pas de mauvaise surprise : les commissions prélevées par ces plateformes sont clairement détaillées. Par exemple, Udemy vous reverse 100 % des revenus générés par vos formations si vous en faites vous-même la promotion – et 50 % si c’est Udemy qui s’en charge. Le site annonce ainsi 8000 euros de gains en moyenne par formateur. Si les revenus sont disparates (certains ont généré plusieurs millions d’euros, tandis que d’autres n »ont rien vendu), ces chiffres restent tout de même impressionnants.

Vous pouvez cliquer ici si vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités offertes par Udemy.

7. Faites valider votre idée tout en trouvant vos premiers clients

Lancer son entreprise, même en mode « lean », ça risque de vous coûter plusieurs milliers d’euros. Si vous n’avez aucun budget, il existe un moyen de se lancer sans dépenser le moindre centime : avoir recours à des plateformes comme KickStarter ou KissKissBankBank.

Et une fois que vote entreprise sera créée, vous pourriez parvenir à gagner beaucoup d’argent.

Vous présenterez un projet ou une idée de produit, ainsi qu’un objectif de financement et un délai (entre 1 et 60 jours pour les deux services, Kickstarter recommandant toutefois de ne pas dépasser les 30 jours de campagne). Si votre objectif est atteint, vous recevrez l’intégralité des sommes collectées, qui peuvent aller bien au-delà de l’objectif initial. Par contre, si vous ne parvenez pas à récolter suffisamment d’argent pour atteindre votre objectif, vous perdez tout !

projet de crowdfunding

Il faudra penser à rédiger une belle page de vente vantant les mérites de votre (futur) produit, et éventuellement envisager la production d’une vidéo – afin d’aider les internautes à se projeter.

Vous proposerez des contreparties en fonction des sommes qu’ils seront prêts à investir (« votre nom sur notre page d’accueil pour 10 euros », « deux modèles de notre brosse à dents connectée pour 89 euros »,…). Et vous devrez vous engager sur une date de livraison, qu’il conviendra de respecter.

Mais cela ne s’arrêtera pas à la rédaction d’une fiche. Même si votre projet sera visible par les personnes se rendant sur l’une de ces plateformes, rien ne dit qu’il sera suffisamment mis en avant pour que vous puissiez parvenir à atteindre vos objectifs. Il faudra donc songer à mettre à contribution votre entourage, à créer une communauté sur les réseaux sociaux, voire à acheter de la publicité.

8. Devenir consultant(e)

Vous avez des compétences en gestion de projet, en marketing ou en branding ? Sachez que vous pouvez monnayer vos conseils, et trouver ainsi un moyen de générer des revenus grâce à votre expertise dans un domaine en particulier.

Vous pourriez ainsi devenir coach :

  • en nutrition
  • en séduction
  • en relations interpersonnelles
  • et même coach budgétaire !

Cette méthode pour gagner de l’argent n’est toutefois pas accessible à tous : vous devez être compétent(e), mais aussi passionné(e) et pédagogue pour pouvoir proposer vos services.

Vous pourrez ainsi travailler en freelance, et monnayer vos services à un taux horaire plus important que vous n’auriez pu le faire en étant salarié.

Il ne faudra pas toutefois pas ménager vos efforts afin de trouver vos premiers clients. Mais les choses devraient être plus simples au fil des mois, quand vous pourrez profiter d’une clientèle fidèle et de recommandations par le bouche à oreille. Certains sites spécialisés recommandent de commencer en temps que formateur, puisque cela peut vous permettre de vous faire connaître et de faire parler votre expertise à des personnes qui pourraient être intéressées par vos services.

Pas envie de devenir indépendant(e) ? Vous pouvez alors tenter d’intervenir pour le compte d’un cabinet de conseil, qui sera chargé de vous trouver des clients, chez qui vous serez envoyé(e) en mission.

9. Posez-vous en expert(e) des réseaux sociaux

Avec le succès de l’entrepreneuriat, il n’y a jamais eu en France autant de petites entreprises. Et celles-ci ont bien souvent besoin de faire connaître leurs produits ou services auprès de la cible à laquelle elles s’adressent.

Si les moyennes ou grandes entreprises possèdent généralement en interne les compétences nécessaires pour s’occuper de leur communication digitale, de nombreux dirigeants de PME ont besoin d’aide. Pourquoi ne pas leur proposer vos services en devenant « prestataire en réseaux sociaux » ? Pour trouver des clients, c’est très simple : il vous suffit de vous inscrire sur une plateforme qui met en relation entreprises et prestataires, comme par exemple 404 Works.

10. Montez une agence de référencement

Une idée un peu semblable à la précédente, qui consiste également à proposer vos services –  mais cette fois pour aider les PME à grimper dans les résultats de recherche de Google.

Agence Web, referencement

Un exemple ? Un cabinet d’avocat parisien nouvellement installé pourrait être prêt à payer très cher pour obtenir une place en première page sur la requête « cabinet avocat paris ». Une agence SEO pourrait donc parvenir à gagner de l’argent en l’aidant à bien se positionner sur cette requête.

Mais encore faut-il bien comprendre la façon dont les moteurs de recherche fonctionnent, afin d’être à même d’aider des sites à gagner en autorité. Pour cela il existe plusieurs manières, comme l’autodidaxie, en s’appuyant sur des formations en ligne, ou une licence « référencement & rédaction Web » (proposée à Mulhouse).

Notez que même si c’est un univers plutôt masculin, de nombreuses femmes se sont lancées et n’ont rien à leur envier !

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cet article, qui vous détaille les routes que vous pourrez emprunter pour devenir référenceur.

11. La restauration, un business juteux ?

Devenir restaurateur, ça peut parfois rapporter gros. Et si vous avez plutôt l’habitude de voir à la télévision des affaires qui ne tournent pas bien (merci Philippe Etchebest !), une part importante des établissements parviennent à générer des profits.

Il vous faudra disposer d’une licence, accessible grâce à une formation obligatoire de vingt heures (au prix d’environ 800 euros). Mais ce sont surtout de multiples compétences qui vont être nécessaires : marketing, gestion financière, ressources humaines,… Sans oublier des facultés en cuisine, si vous ne comptez pas déléguer la confection des plats.

N’hésitez pas à lire cet article qui vous en dira plus sur le métier de restaurateur.

Vous pouvez également songer à gagner de l’argent en ouvrant un commerce de bouche (poissonnier, charcutier,…), qui vous permettra de vous spécialiser dans la vente d’une gamme de produits.

12. Lancer son Foodtruck

Aussi appelés « camion de restauration de rue », on les voit pulluler dans les grandes villes françaises. Et ce n’est pas étonnant, puisqu’ils permettent de se lancer rapidement avec un investissement moins important que celui qui est requis pour monter un restaurant traditionnel.

Générer des revenus avec un foodtruck

Rien ne devra cependant être laissé au hasard : de la recherche d’une idée rentable à l’achat du camion (comptez entre 15 000 et 80 000 euros), en passant par le choix de l’emplacement. Il faudra également penser à certains frais annexes, comme la location d’un garage ou d’un espace de travail supplémentaire, sans oublier les frais d’électricité et d’eau.

Enfin, votre « candidature » devra être acceptée par la mairie, ce qui est loin d’être une mince affaire…

Intéressé(e) ? Je vous suggère la lecture de cet article, qui devrait vous aider à monter votre Food Truck.

13. Créer sa marque de vêtements

Avec une concurrence acharnée, le secteur peut sembler bouché, c’est vrai.

Mais certaines entreprises ont pu se sortir du lot, comme par exemple « le slip français ». Cette société fait, avec succès, le pari du « Made in France » cher à Arnaud Montebourg.

Son fondateur d’ailleurs décidé de se lancer en vendant directement ses produits sur internet, en se positionnant à la marge du système traditionnel de distributeurs et de revendeurs. Exit donc le magasin physique et la longue liste de dépenses qui sont associées – le jeune homme déclarant que « ce qui coûte cher, c’est d’avoir des boutiques et donc des charges à payer ».

Et il ne faut pas nécessairement dépenser beaucoup d’argent pour se lancer. D’ailleurs, la marque ne disposait au départ d’aucun budget publicité – elle s’est donc faite connaître grâce aux médias, par le bouche à oreille ou encore en faisant le « buzz » sur les réseaux sociaux.

Internet, une véritable mine d’or – à condition de bien vous y prendre

Votre ordinateur peut vous rapporter ! Si vous êtes à la maison, vous pouvez faire quelque chose de plus productif que de consulter les dernières photos de Nabilla sur Instagram.

Attention cependant, car les vendeurs de rêves pullulent. Alors oui, il existe un tas de moyens qui permettent de gagner de l’argent sur internet –  mais attention aux arnaques. J’ai sélectionné pour vous quelques idées (et quelques sites) pour renflouer votre compte en banque grâce à votre clavier et votre souris en réalisant un travail à domicile.

14. Les sondages rémunérés : répondre à des enquêtes pour recevoir des euros

Gagner d l'argent avec les sondages rémunérés

Les marques souhaitent connaître votre avis ! Que ce soit pour remettre au goût du jour certains de leurs produits, ou pour en lancer de nouveaux, elles cherchent sans cesse à obtenir des retours de la part de celles et ceux qui appartiennent aux cibles qu’elles affectionnent.

Mais répondre à un sondage, ce n’est pas forcément la chose la plus palpitante à faire sur le net. Du coup, pour inciter les consommateurs à donner leur avis, elles y mettent les moyens en faisant appel à des plateformes spécialisées. Celles-ci vous proposent ainsi d’être rémunéré(e) à chaque fois que vous répondrez à un sondage.

Il vous suffit donc de vous inscrire sur l’une d’entre elles pour recevoir des propositions, auxquelles vous pouvez décider de répondre.

Bon, soyons réalistes : ce n’est pas avec ça que vous aurez le même compte en banque que Marc Zuckerberg. Vous pourrez gagner de l’argent, mais pas de quoi devenir propriétaire en plein Paris. Et malheureusement, tous les profils ne se valent pas aux yeux des marques. Vous serez ainsi bien plus sollicité(e) si vous êtes une jeune mère au foyer que si vous êtes encore à la fac.

Mais pour celles et ceux qui seraient à la recherche d’un revenu complémentaire, c’est un excellent moyen pour gagne de l’argent et arrondir ses fins de mois.

Le petit plus ? Certaines entreprises vous enverront des échantillons directement dans votre boîte aux lettres. C’est donc assez sympa de découvrir de temps en temps des petites surprises dans son courrier, même s’il faudra ensuite répondre à des questions spécifiques portant sur l’échantillon en question.

Voici quelques exemples de sites que j’ai pu utiliser (et qui m’ont réellement payé) :

  • GreenPanthera est l’un des leaders du marché. Vous recevrez 4 euros de bonus lors de votre inscription.
  • MySurvey vous rémunère en points, qui sont convertibles en chèques cadeaux ou en dons à des associations. Vous pouvez également demander à être payé(e) par virement Paypal. Il vous suffit de détailler vos habitudes et vos préférences (votre véhicule, votre style de vie, votre travail,…) afin que le site puisse vous proposer des sondages pertinents.
  • Toluna : avec plus de 10 millions de membres, Toluna met en relation des consommateurs avec de très grandes marques (Amazon, Fnac, La Redoute,…). Vous pourrez recevoir des chèques cadeaux ou du cash, avec un seuil de paiement à seulement 5 euros.
  • Gaddin se présente comme un club privé de consommateurs. Le site propose à son panel des offres émanant de différentes marques, et leur reverse une partie des dépenses de celles-ci. Les dernières proposition que j’ai pu recevoir ? « Tester la lessive Ariel gratuitement », « recevoir un échantillon de produits Ferrero », ou encore « donner son avis sur un site de devis en ligne ».

15. Comment gagner de l’argent avec YouTube

Qui veut se lancer dans le Youtube Game ? Je pense qu’avec un peu de chance et d’opportunisme, n’importe qui peut réussir.

Alors oui, c’est beaucoup plus dur qu’il y a quelques années, puisque le nombre de vidéos téléchargées sur la plateforme augmente de façon exponentielle. Et qui dit plus de vidéos, dit plus de difficultés pour être mis en avant.

Mais avec un bon concept et de la persévérance, n’importe qui peut réussir. Vous voulez une preuve ? Le youtuber IbraTV a pu passer de 0 à 1 M d’abonnés en une seule année. Bon, il faut avouer que le jeune homme est parfois amené à dépasser le cadre légal pour réussir – quand on est prêt à faire n’importe quoi, ça aide.

Mais vous pourriez très bien proposer des vidéos moins généralistes et plus qualitatives, et faire gonfler lentement votre audience au fil des mois. Efforcez-vous de maximiser la durée durant laquelle votre vidéo est consultée (i.e., son taux de rétention) et d’obtenir un nombre important de likes.

Utilisation extrême de l'algorithme de Youtube

Mauvaise idée ! :p

Si vous êtes prêt(e) à montrer votre visage en vidéo, il vous suffit d’avoir un smartphone ou une camera, et vous pouvez commencer à vous filmer dans votre chambre où à l’extérieur.

Mais avec quel type de chaîne démarrer ?

Si vous avez comme moi l’habitude de regarder des vidéos sur internet, vous connaissez déjà les principales thématiques choisies par les youtubeurs : chaîne d’humour, de gaming, tutos beauté ou encore Vlogs. Il y en a vraiment pour tous les goûts. On a même vu apparaître ces derniers temps de nouvelles thématiques, comme les chaînes de « Tops » – qui semblent avoir pour seul objectif celui de faire gagner de l’argent à leur concepteur.

Mais ne nous voilons pas la face : il est très compliqué de générer des sommes importantes, d’autant plus que la concurrence devient plus rude chaque année. D’après les calculs entrepris par le vidéaste Poisson Fécond, après paiement des diverses charges, le salaire réel d’un youtuber avoisinerait les 365 euros pour un million de vues.

Poisson fécond : les gains générés sur Youtube

Il faudrait donc 3 millions de vues par mois pour pouvoir dégager un SMIC! C’est un volume que seules 350 chaînes francophones parviendraient à atteindre… Du coup, si la promesse est intéressante, ils sont très peu à pouvoir se targuer de vivre de leur chaîne Youtube.

Mais il n’y a pas que les publicités natives de Youtube qui permettent de percevoir une rétribution en échange de son travail de vidéaste. Voici quelques pistes qui devraient vous permettre de mieux monétiser votre audience :

  • La vente de produits via l’affiliation : vous parlez du dernier iPad ? Mettez un lien affilié dans la description de votre vidéo, et vous empocherez un pourcentage (environ 3%) du prix de cette tablette à chaque fois que quelqu’un la commandera à partir de votre lien.
  • La promotion de produits, de marques ou d’applications : des sociétés sont prêtes à payer cher pour profiter d’une exposition auprès de votre audience. Il est donc possible d’assurer la promotion de tous types de produits : une trousse de maquillage, un jeu vidéo, une application de rencontre,… Vous pourrez gagner 100, 1000 voire 10 000 euros par vidéo sponsorisée, en fonction de la taille de votre audience et de la thématique de votre chaîne. Cette fois, la rémunération sera négociée à l’avance, et ne dépendra pas du volume de ventes généré.
  • Vendre vos propres produits numériques : certains youtubeurs comme Antoine Blanchemaison parviennent à vivre de leur chaîne, avec une petite audience. Même si ses vidéos ne génèrent que quelques milliers de vues, il propose des formations complètes à son audience ultra-ciblée qui souhaite s’affranchir du salariat en lançant son activité sur internet. La plupart sont proposées à 149 euros : il lui suffit donc d’en vendre une petite douzaine tous les mois pour pouvoir générer un SMIC. Il faut savoir que tout son business est basé sur Youtube : le jeune vidéaste ne pourrait probablement pas réaliser un chiffre d’affaires confortable sans la visibilité que lui offre la plateforme. Dommage qu’il élude à ce point l’aspect technique d’un business internet (référencement, publicité,…) – et pas sûr que ces formations servent vraiment à grand chose.

Envie d’en savoir plus ? J’ai consacré un article complet à celles et ceux qui souhaitent savoir comment gagner de l’argent avec YouTube. Vous pouvez y accéder en cliquant sur ce lien.

16. Mails rémunérés : des entreprises sont prêtes à vous payer pour lire des e-mails

Certaines entreprises sont prêtes à vous payer pour … lire des emails !

Connue outre-atlantique sous le nom de « Paid To Read », cette méthode vous permet donc de générer des revenus complémentaires en consultant simplement votre boite email, depuis votre ordinateur de bureau ou votre smartphone. Il vous suffira ensuite de cliquer sur le lien qui vous sera présenté, afin de consulter une offre promotionnelle – que vous pourrez bien entendu refuser.

Bon, ce n’est pas avec cette méthode que vous allez devenir millionnaire, puisque vous ne serez rémunéré(e) que quelques centimes par mail consulté.

Néanmoins, certains petits malins parviennent à gagner plus qu’un SMIC horaire en s’adonnant à cette activité. Ils s’inscrivent sur plusieurs plateformes afin de cumuler les gains proposés par chacune d’entre elles. Et trouvent ainsi une petite parade aux limitations qu’imposent certains sites, qui vous obligent à respecter un temps d’attente entre deux lectures de mails.

Au fur et à mesure des jours, ils parviennent à améliorer leur vitesse d’exécution et peuvent ainsi générer un joli complément de revenus. D’autres profitent de la puissance de l’affiliation pour parrainer leurs amis Facebook, et empocher un pourcentage de leurs gains.

Mais même sans avoir recours à ces méthodes, il peut être intéressant de s’inscrire sur un site de ce type. Pas besoin de compétences ou d’une formation, vous pouvez ainsi arrondir vos fins de mois très facilement, sans prendre aucun risque financier. Attention toutefois, car votre boîte aux lettres risque de se retrouver rapidement inondée par des spams en tout genre. Pensez à créer une adresse dédiée à la lecture de mails rémunérés afin d’éviter cet écueil.

Mais quelle plateforme utiliser ? Je pourrais vous suggérer de vous lancer avec Mailorama, qui était à l’origine un site qui vous proposait seulement de gagner de l’argent en lisant des e-mails. Mais au fil des années, la société s’est progressivement mise à offrir d’autres moyens pour générer des gains, ou pour réaliser des économies, comme le cashback, les codes promo, les jeux ou les sondages. Du coup, si vous souhaitez ne vous inscrire qu’à un seul service, c’est celui que je vous recommande.

Mailorama, un couteau-suisse rémunérateur

Mailorama, un véritable couteau suisse des gains sur le net !

Il y a également LooNea, qui va vous permettre d’empocher des euros en lisant des e-mails envoyés par des annonceurs. Libre à vous ensuite de cliquer sur leurs offres. Ce site vous offre également la possibilité de gagner de l’argent, notamment en répondant à des sondages ou en remplissant des missions (jusqu’à 5 euros pour s’inscrire sur un site, tester un produit,…). Le seuil minimum de retrait est de 15 euros, ce qui signifie que vous pourrez assez rapidement empocher vos gains.

Enfin, Moolineo (mon test est accessible en cliquant ici) vous rémunère également pour lire des e-mails, mais vous pourrez aussi y trouver des tests de produits, des jeux concours, des échantillons gratuits,… Ajoutez à cela les gains liés au parrainage (6 euros pour 5 filleuls) et un seuil de paiement à 15 euros.

Intéressé(e) ? Je vous en dis plus dans mon article consacré aux mails rémunérés (c’est par ici).

17. Rendre des services… derrière votre écran

Il devient de plus en plus difficile d’être embauché en CDI… et certains prédisent déjà la mort du salariat.

Mais pourquoi ne pas profiter de cette tendance en offrant vos services en ligne ?

Il existe de nombreuses plateformes qui vous le permettent :

  • Redacteur.com vous propose de rédiger des articles, des ebooks ou des guides pour des entreprises. Vous pensez n’avoir aucun domaine d’expertise ? Sachez qu’il est parfaitement possible d’écrire des textes dans une thématique que vous ignorez, puisqu’il vous suffit de vous documenter et de donner votre point de vue.
  • Codeur.com, proposé par la même société, vous permettent de répondre à des appels d’offres en proposant vos services de création de sites web et d’applications mobiles.
  • HopWork est plus adapté si vous souhaitez vous «vendre » à la journée ou à la semaine, grâce à un profil qui va mettre en avant vos compétences et votre offre de services.
  • 5euros.com est quant à lui spécialisé dans les micro-services. Vous proposez des services pour 5 euros pièce, en indiquant à vos clients qu’ils peuvent bénéficier de services annexes s’ils sont prêts à vous donner plus d’argent.

Mais comment réussir sur ces plateformes, dans lesquelles la concurrence est parfois rude ? Votre succès dépendra de la qualité de votre travail. Une fois votre mission terminée, vos clients auront la possibilité de vous noter. Et cette notation aura un impact direct sur votre visibilité, mais aussi sur votre propension à pouvoir convaincre de nouveaux clients.

Attention donc à bien commencer, si vous ne souhaitez pas faire fuir des personnes qui pourraient être intéressées par vos services.

18. Les sites d’offres sponsorisées

Aussi connus sous l’acronyme GPT (Get Paid To), ces sites multi-rémunérateurs vont vous permettre de faire de l’argent en réalisant des tâches spécifiques.

Quel type de tâches ? Rien de très compliqué : vous allez devoir tester un logiciel, regarder une vidéo, « liker » une page Facebook, vous inscrire à une offre gratuite… Une fois accomplies, chacune de ces « missions » vont vous permettre de recevoir des euros ou des cadeaux.

Bon, encore une fois ce n’est pas la lune, mais c’est un bon moyen de mettre du beurre dans les épinards. Voici quelques sites que je recommande chaudement pour gagner de l’argent sur internet :

  • Clickit : c’est l’un de mes favoris parmi les sites multi-rémunérateurs ! Vous allez avoir plusieurs actions à effectuer, qui vont chacune vous permettre de gagner des jetons. Ces jetons pourront ensuite être échangés contre de l’argent (via un virement Paypal) ou des contre bons d’achats (XboX Live, Steam, iTunes, Google Play,…). Et cerise sur le gâteau, vous pouvez parrainer vos amis – et empocher 1 euro à chaque fois que l’un d’eux s’inscrira sur la plateforme.
  • ClixSense : depuis 2004, cette entreprise basée en Caroline du Nord rémunère celles et ceux qui sont prêtes à effectuer certaines actions – visiter des sites, répondre à des sondages, participer à des jeux-concours,…
  • Veuro : une société allemande qui a ouvert ses portes aux francophones, qui peuvent ainsi effectuer des tâches pour gagner des euros. Un service fiable, avec un tout petit seuil de paiement (5 euros).

19. Le cashback

Faire des économies avec le cashbackLe terme cash back signifie littéralement « retour d’argent ». C’est un procédé qui permet de se faire rembourser une partie du prix de produits achetés sur internet.

Cela ne vous permet pas vraiment de gagner de l’argent, mais plutôt d’en récupérer !

Le fonctionnement est très simple. Il suffit de s’inscrire sur un site de cashback comme iGraal (qui d’ailleurs vous offre 10 euros pour vous souhaiter la bienvenue). Vous pouvez alors installer une extension sur votre navigateur internet ou une application sur votre smartphone, afin de récupérer de l’argent automatiquement. En effet, la prochaine fois que vous effectuerez un achat sur votre site e-commerce favori, qu’il s’appelle Boulanger, Darty ou Asos, un certain pourcentage de votre commande sera crédité directement sur votre compte iGraal.

Le pourcentage que vous allez pouvoir récupérer va varier en fonction des boutiques. Il pourra aussi évoluer au gré des saisons et des opérations promotionnelles

L’écrasante majorité des offres vont vous permettre de récupérer de 3 à 9% du montant de vos commandes, ce qui peut vite vous faire économiser plusieurs dizaines d’euros !

Mais comment est-ce possible ? Pourquoi un site comme iGraal est-il prêt à me donner de l’argent lorsque je fais mes emplettes en ligne ?

Vous connaissez peut-être l’affiliation, ce procédé qui permet à un site de générer des revenus en assurant la promotion de produits. Son fonctionnement est identique à celui d’un parrainage.

Il faut savoir qu’un site de cashback va ainsi vous « parrainer » lorsque vous réalisez des achats en ligne, et va donc gagner un pourcentage sur le montant de votre commande. Il va donc pouvoir vous en reverser une (grosse) partie. Du vrai gagnant-gagnant !

Mais ce n’est pas tout : les différents sites de cashback proposent de nombreux codes promo, qui vont vous permettre de récupérer encore plus d’argent. Un double effet Kiss Cool qui fait qu’une fois que l’on a goûté au cashback, ça devient vraiment difficile de s’en passer !

Vous l’aurez compris : même si l’on ne peut pas gagner de l’argent avec le cashback à proprement parler, c’est un excellent moyen de réaliser de grosses économies.

Alors inscrivez-vous en quelques minutes sur iGraal, recevez un premier crédit de 10 euros, et commencez à engranger des euros lors de vos prochains achats en ligne ! Les reversements sont parmi les meilleurs du marché, et iGraal a passé des accords avec 1600 e-commerçants !

Vous pouvez également lire mon avis complet sur iGraal en cliquant sur ce lien.

20. Les paris sportifs

Je dois être franc : j’ai hésité à publier cette méthode. Non pas parce qu’elle ne permet pas de gagner de l’argent – mais tout simplement parce qu’au final, c’est comme au casino : c’est la banque qui gagne. Autrement dit, s’il y en a qui sont (quasiment) certains de faire du profit, ce sont les sites de paris sportifs.

L'exemple des paris sportifs

Pour bien réussir aux paris sportifs, il faudra pouvoir assimiler certaines règles mathématiques basiques, mais surtout comprendre comment les sites calculent leur cotes.

En effet, le fait de fixer une côte est moins proche d’une véritable estimation probabiliste que d’un « prix » donné à un pari. Les sociétés de pari en ligne cherchent avant tout à estimer combien sont prêts à mettre les gens sur une équipe.

Les petits malins peuvent ainsi trouver des opportunités, en allant à l’encontre de la croyance populaire.

Gagner de l’argent avec les paris sportifs, cela requiert une certaine discipline, mais également une vision à long terme, puisqu’il faudra que vous puissiez sans cesse vous remettre en question et tirer profit de vos succès comme de vos échecs.

Veillez à bien diversifier vos paris, afin de réduire votre risque, et à ne placer que des sommes que vous pourriez perdre sans vous mettre en péril financièrement.

Quelques sites pour se lancer :

21. Le Poker

Sur ce site, je ne ferai jamais la promotion du casino. Les reversements sont faibles aléatoires, et vous avez une seule certitude : quel que soit votre niveau et vos facultés, si vous ne vous arrêtez jamais de jouer, vous finirez toujours par perdre. C’est mathématique.

Le poker, c’est différent. Vous connaissez les règles d’emblée, et vous jouez contre des adversaires réels, pas contre la « banque », qui est le rôle occupé par le site internet ou le casino dans lequel vous jouez. Mais le problème, c’est que celle-ci va toucher une petite commission (quelques pourcents sur chaque pot). Du coup, si vous ne gagnez que 50 % du temps, vous perdrez de l’argent. Il faudra donc faire encore mieux si vous souhaitez obtenir un retour sur investissement positif.

Il faut savoir que certains joueurs, qui possèdent de l’expérience et du talent, parviennent à en vivre. Mais les places sont chères, et une telle maestria demande énormément de travail.

Je vous suggère de à ne démarrer qu’avec de petites sommes, et à vous former – de manière pratique, en jouant régulièrement, mais aussi de manière théorique, en lisant plusieurs ouvrages dédiés à ce sujet. Vous pourrez y apprendre diverses méthodes et stratégies auxquels ont recours des joueurs professionnels, qui parviennent à vivre de cette activité.

Une idée de site ? Vous pouvez vous lancer avec Winamax, le numéro 1 du poker en France.

22. Gagnez de l’argent en testant des applications

Appliprivée et AppVip vous rémunèrent pour découvrir et tester des applications. Il vous suffit de télécharger leur application, et de parcourir les différentes propositions qui vous seront faites. Vous pourrez ensuite retirer vos gains sur votre compte bancaire, ou les échanger contre des cartes iTunes ou Amazon.

Être payé(e) pour jouer et donner son avis sur des jeux comme Clash of Clans, il y a pire comme méthode rémunératrice !

23. Publiez un ebook !

Il est très simple aujourd’hui de publier son propre livre, sous forme numérique. Et pour cela, pas besoin de postuler auprès d’une maison d’édition : il vous suffit de vous inscrire sur Kindle Direct Publishing. Vos œuvres seront alors directement disponibles sur Amazon, et pourront ainsi bénéficier d’une certaine visibilité. Qui plus est, ils sont nombreux en France à avoir installé l’App Kindle sur leur smartphone, ou à détenir une liseuse numérique.

Mais pour cela, encore faut-il engranger des ventes et des avis positifs. Vous devrez donc assurer la promotion de votre livre, mais également susciter l’intérêt chez vos lecteurs. En parlant d’un sujet qui pourrait les intéresser.

Car vous ne pourrez sans doute pas parvenir à vraiment gagner de l’argent sans tout ce travail « périphérique ».

Votre objectif ? Parvenir à créer de la valeur pour une cible. Répondre à un problème.

Il vous suffit de mener des recherches, et de compiler les informations dans un format attractif, digeste et accessible. Proposer du concret : « 35 secrets pour devenir plus sociable », « les 43 meilleures recettes de smoothies », »comment je suis devenu un tombeur en seulement 30 jours »,…

Cela demande du temps, c’est vrai. Mais cette méthode pourrait vous permettre de bénéficier d’un véritable revenu passif si vous réussissez bien votre coup.

Rendez service à la communauté

Vous souhaitez gagner de l’argent, tout en aidant les autres ? C’est parti pour quelques idées !

24. De l’aide informatique à domicile

Vous savez installer un anti-virus, concevoir un tableau à double entrée sur Excel ou encore installer une carte graphique ? Si cela peut vous sembler simple, sachez que de nombreuses personnes ne sont pas aussi calées que vous en informatique. Elles sont d’ailleurs prêtes à vous payer plusieurs dizaines d’euros par heure pour s’attacher vos services.

Mais comment trouver des clients ?

  • Publier une annonce sur Leboncoin, ou sur des sites spécialisés en dépannage informatique
  • Créer votre propre site, dans lequel vous mettrez en avant votre parcours, votre expertise et vos services
  • Rejoindre une agence à qui vous proposerez vos services.

Vous vous rendrez ensuite chez des particuliers, à qui vous pourrez apporter une aide précieuse. Vous pourrez généralement facturer votre prestation entre 15 et 30 euros de l’heure, en fonction de votre degré de connaissances.

25. Le Baby sitting

Un grand classique, pratiqué par les étudiant(e)s du monde entier. Aucune compétence particulière n’est requise, même si l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours), le BAFA ou une expérience similaires seront très appréciées de la part de parents bien souvent soucieux à l’idée de confier la garde leurs enfants à un(e) inconnu(e).

Mais comment trouver ses premiers clients ? Vous pouvez dans un premier temps vous appuyer sur votre entourage, qui regroupe probablement des parents d’enfants en bas âge.

Il est également possible de publier une annonce sur un site internet local, ou de consulter les annonces du Crij ou du Crous. Enfin, certaines agences comme BabyChou, ou des sites spécialisés comme Yoopies, pourront vous permettre d’être mis en relation avec des familles désireuses de faire garder leur(s) enfant(s).

Certaines missions seront à effectuer en journée, le mercredi ou bien après l’école, et d’autres consisteront à garder des enfants le soir. C’est d’ailleurs ce type de garde que j’affectionnais lorsque j’étais étudiante : payée pour regarder la télévision, qui dit mieux ?

La garde d’enfants induit tout de même d’importantes responsabilités, et il vous faudra être capable de pouvoir réagir rapidement en cas de problème.

26. Devenez Dog-sitter !

Vous ne supportez pas les pleurs des enfants ? Vous pourriez plutôt vous occuper… de chiens !

De nombreux propriétaires sont à la recherche d’une personne de confiance pour s’occuper de leur compagnon pendant leur absence. Et plutôt que de confier leur chien à un chenil, ils préfèrent bien souvent que celui-ci soit pris en charge par un particulier.

Dog Sitting : une méthode pour gagner de l'argent

Une dog-sitteuse qui semble comblée !

Vous pouvez ainsi gagner un peu d’argent : entre 7 et 20 euros par jour pour prendre soin d’un chien, chez vous ou chez le client.

Et si le fait de garder un animal toute la journée ne vous enchante guère, il est également possible de demander une dizaine d’euros de rémunération par promenade.

Depuis quelques années, des sites comme HoliDog se sont spécialisés dans la mise en relation entre propriétaires de chiens et dog-sitters. Rédigez une annonce, insérez quelques photos de profil et vous devriez trouver assez rapidement des missions à effectuer ! Et si vous faites bien votre travail, les différents propriétaires pourront faire appel à vous de manière ponctuelle, vous permettant ainsi de générer des revenus réguliers.

27. Donner des cours

Comment résoudre une équation du second degré ? À quoi sert le théorème de Pythagore ? Pourquoi le sel se dissous dans l’eau ? Autant de questions que se posent de futurs élèves, désireux de réussir.

Alors oui, ils pourraient tout à fait  trouver une réponse sur internet, que ce soit au travers d’un article de blog ou d’une vidéo.

D’ailleurs, depuis quelques années, n’importe qui peut avoir accès gratuitement à l’information. Il est ainsi devenu possible de s’auto-former sur les sujets les plus pointus, en consultant l’immense offre de contenu proposé gratuitement sur internet.

Mais la meilleure manière d’apprendre à maîtriser un sujet précis, c’est de prendre un cours particulier. Faire appel à un professeur disponible, compétent et pédagogue, c’est souvent la meilleure manière de s’approprier des connaissances ou des capacités. Qu’ils soient lycéens, étudiants en classe préparatoire ou en reconversion professionnelle, ces élèves (ou de manière plus courante leurs parents) sont prêts à dépenser beaucoup d’argent pour pouvoir profiter de votre savoir-faire et de votre expertise concernant un domaine bien particulier.

Et il est possible de donner des cours dans de nombreuses thématiques. Voici quelques exemples :

  • des cours de mathématiques, pour transmettre votre savoir en algèbre.
  • des cours de Krav-maga, pour aider des personnes à apprendre à se défendre seules.
  • des cours d’informatique, afin de partager votre passion pour Photoshop.

Et ce n’est pas la peine d’avoir un bac +5, ou des dizaines d’années d’expériences dans un domaine, pour transmettre un savoir ! Si vous lisez cet article, j’en déduis que vous savez vous servir d’internet – et vous ne devriez pas avoir trop de difficultés à aider un senior à apprivoiser un logiciel simple comme Word.

C’est vous qui fixerez vos tarifs. Veillez à proposer des prix suffisamment bas au début pour attirer de nouveaux clients, et à les augmenter au fur et à mesure que votre réputation sur la plateforme vous le permettra ! Si vous ne savez pas combien facturer, je vous suggère de regarder les prix demandés par vos « concurrents », et de vous situer dans un premier temps dans la fourchette basse.

N’hésitez pas à vous inscrire sur des plateformes comme Apprenteus ou SuperProf, pour gagner de l’argent (les créateurs de SuperProf affirment que l’on peut générer jusqu’à 3000 euros par mois grâce à leur site).

28. Gagnez de l’argent en rendant des services avec votre smartphone

Connaissez-vous Stootie ? Cette application généraliste permet en un clin d’œil de parcourir les micro-tâches à réaliser près de chez vous.  Mais vous pouvez également proposer un service en particulier, et attendre que les « stooters » prennent contact avec vous !

Rendre des services pour de l'argent avec Stootie

Déménagement, conseils, baby-sitting, réparation,… La plupart des thématiques que l’on retrouve habituellement sur des sites de jobbing sont couvertes.

Et vous pourrez également publier des petites annonces pour vendre les objets dont vous ne vous servez plus. Décrivez votre objet, prenez le en photo, décidez si vous souhaitez le vendre, le donner ou le louer, et vous serez rapidement contacté, sans rien avoir d’autre à faire.

29. Devenir Guide

« Visitez des galleries d’art avec un passionné », « visite guidée du Marais avec Emmanuel »,… Voici certaines des propositions que l’on peut retrouver sur des sites comme Airbnb Experiences, ou Vayable. Leur objectif ? Mettre en relation des touristes avec des guides locaux.

Une excellente opportunité pour faire découvrir votre ville à des vacanciers… et en profiter pour générer un profit. Pas besoin de diplôme, ni d’investissement : il vous suffit de bien connaître un lieu ou un quartier, et d’avoir envie de le faire connaître. Un niveau d’anglais minimum est toutefois généralement requis, puisque la plupart de vos clients ne parleront pas le français – et ils auront certainement envie de comprendre votre présentation et les petites histoires que vous pourrez raconter au sujet d’un musée ou d’un monument.

Mais plutôt que de faire découvrir un lieu en particulier, vous pouvez songer à aborder une découverte à travers une thématique précise : « expérience Chocolat dans Paris », « explorez le Toulouse caché avec un photographe professionnel »,… Efforcez-vous de rédiger une annonce qui puisse appâter des clients – ces plateformes de mise en relation sont souvent très concurrentielles, et vous devrez trouver un angle efficace pour vous démarquer.

30. Aider des particuliers à déménager

Pour 76% des français, le déménagement est un événement stressant. Pourquoi ne pas aider des particuliers à mieux vivre leur migration, en les aidant à déplacer leurs affaires ?

Il est possible de proposer différents types de services :

  • Le transport d’un ou de plusieurs objets : c’est vous qui vous chargez de l’intégralité du déplacement, d’un point A vers un point B. Je vous recommande le site UShip, qui vous permettra de bénéficier d’une bonne visibilité auprès de celles et ceux qui s’apprêtent à déménager.
  • Une prestation « gros bras » : là, c’est un peu différent puisqu’il s’agit d’aider à porter, déballer, monter et démonter – vous ne vous occuperez pas du transport. C’est la solution à privilégier si vous n’avez pas de camionnette, et que vous pensez avoir suffisamment de force pour être utile à votre communauté ! N’hésitez pas à utiliser l’une des références en la matière, le site mydemenageur.com.

31. Profiter de la flexibilité du jobbing

A moins de vivre comme un(e) ermite, j’imagine que vous avez déjà entendu parlé de ce nouveau terme : le « jobbing ». Bien que récent, il qualifie un phénomène ancestral : celui qui consiste à proposer des petits services aux membres de sa communauté, moyennant une rémunération.

Garde d’enfants, heures de ménage, cours d’allemand, services pour animaux,… les possibilités ne manquent pas, et vous aurez probablement quelque chose à proposer à vos voisins.

Mais comment trouver des clients ? Vous pouvez bien sûr avoir recours à des méthodes « classiques », comme les petites annonces chez les commerçants ou le bouche à oreille. Mais la méthode la plus efficace aujourd’hui consiste à s’inscrire sur un site spécialisé, comme FrizBiz ou YoupiJob, qui permettent de jouir d’une bonne visibilité.

32. Les Services à la personne, un bon moyen pour gagner de l’argent en 2017 ?

Vous aimez vous occuper des autres ? Vous pensez que les personnes plus faibles doivent pouvoir être soutenues ?

De nombreuses sociétés recrutent toute l’année pour des missions à réaliser chez des particuliers. Et le secteur des services à la personne est perçu par Pôle Emploi comme étant particulièrement dynamique.

Pour trouver l’une de ces agences, rien de plus simple. Elle sont toutes recensées sur un annuaire édité par la Direction Générale des Entreprises, que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Vous pourrez ainsi trouver des heures de travail en tant qu’auxiliaire de vie, afin de venir en aide à des personnes âgées ou handicapées. Vous les aiderez à effectuer des tâches de la vie courante qu’elles ne sont pas (ou plus) capable de faire seules. À la satisfaction d’aider autrui et de vous sentir utile, s’ajoutera celle de pouvoir tirer profit d’une activité tournée vers les autres.

Vous pourrez également postuler pour effectuer des heures de ménage et/ou de repassage chez des particuliers. Et dans ce cas, aucune qualification précise n’est généralement requise pour gagner de l’argent : ces sociétés recherchent simplement des personnes motivées, qui ont l’amour du travail bien fait.

33. Devenez photographe

Vous possédez un appareil photo, et des connaissances suffisantes pour prendre de jolies photos ? Pourquoi ne pas proposer vos services à des particuliers ?

Reste à trouver des clients… La plupart des plateformes de jobbing abordent cette thématique et peuvent vous aider ! Mais vous pouvez également songer à créer votre propre site, et attirer des visiteurs avec de la publicité (Facebook Ads ou Google Adwords) ou grâce à une bonne stratégie de référencement.

Et plutôt que de travailler pour des particuliers, vous pourriez photographier des monuments, des scènes de vie ou même des animaux… pour proposer ces photos à la vente sur internet.

En effet, nombreuses sont les sociétés qui préfèrent avoir recours à des clichés réalisés par des particuliers, plutôt que de devoir embaucher des photographes attitrés. A vous donc de proposer vos photos sur ces plateformes, en tant d’appâter des clients grâce à la beauté ou à l’originalité de vos créations.

Il vous suffit de vous inscrire, de créer une galerie et la plateforme se chargera de fixer un prix pour vous. Vous n’avez plus qu’à attendre les clients pour profiter de revenus passifs !

  • Fotolia : fondé il y a plus de 10 ans, ce site va vous proposer des commissions variables, basées sur de divers critères comme le nombre de photos que vous avez mis en vente. Un bon moyen d’inciter les photographes à s’investir dans cette activité en proposant de nombreuses photos sur la plateforme.
  • Shutterstock se targue d’avoir versé plus de 350 millions de dollars à ses « contributeurs ». Vous pouvez y proposer des photos, mais aussi des illustrations, des icônes et même de la musique et des vidéos. Vous pourrez ainsi gagner entre 0,25 et 1,88 dollars par image téléchargée.

Quels reversements espérer ? En fonction de la plateforme, vous pouvez espérer toucher entre 30 et 40 % du fruit de vos ventes – sans avoir à vous occuper du marketing ou du service client

34. Devenir livreur avec Stuart, Delivroo, Foodora,…

Marre des horaires stricts ? Envie de liberté ?

Pourquoi ne pas devenir livreur à vélo pour Stuart ?  Contrairement à ce que vous pouvez peut-être penser, cela peut rapporter gros : certains parviennent à générer 100 à 150 euros de chiffre d’affaires par jour. Bon, ce sont des longues journées (bien souvent au-delà de 10 heures), et c’est un travail exigeant – il sera peut-être difficile d’imaginer un revenu stable ou une longue carrière. Toutefois, si vous cherchez juste à arrondir vos fins de mois, cela peut constituer un excellent complément de revenu.

Les prérequis ? Vous devez disposer d’un vélo en très bon état de fonctionnement, et remplir un questionnaire. Vous pourrez ensuite rencontrer les dirigeants, qui décideront si oui ou non vous pouvez travailler avec la société.

Tel un chauffeur Uber, vous vous servirez d’une application pour recevoir des propositions. Libre à vous ensuite de les accepter ou de les refuser. Et plutôt que de ne vous payer que tous les mois, Stuart règle les commissions de ses coursiers avec une fréquence hebdomadaire, ce qui vous permet de rapidement rentrer dans vos frais si vous devez procéder à l’acquisition d’un vélo.

35. Chauffeur de VTC

Envie de devenir indépendant, et de retrouver une activité ne nécessitant pas d’avoir fait de longues études ? Il y a quelques années, il fallait nécessairement posséder une licence taxi – mais les choses ont désormais changé. Si la « maraude » reste l’apanage des taxis, qui peuvent accepter aléatoirement de nouveaux clients, les applications mobiles (comme celle d’Uber) apportent aux chauffeurs une excellente solution.

Vous pourriez ainsi très bien vous reconvertir en chauffeur privé avec Uber. Il vous faudra obtenir une autorisation de transport, créer votre société et surtout disposer d’un véhicule adapté aux critères d’Uber (et veiller à ce qu’il soit spécifiquement assuré pour le transport de personnes).

Pas convaincu(e) ? Il faut avouer que ces derniers temps, on a plutôt entendu parler d’Uber dans la lutte qui l’oppose à certains conducteurs, reprochant à la plateforme d’avoir accru ses commissions – qui sont passées de 20 à 25 %.

Mais il existe beaucoup d’autres applications, Heetch, Le Cab ou Chauffeur Privé, qui sont bien souvent moins gourmandes que celle proposée par le leader du marché.

Vendre pour gagner de l’argent

Si vous ne souhaitez pas proposer vos services, vous pouvez proposer… vos créations !

36. Vendez les objets dont vous ne vous servez plus

Si vous êtes comme moi, vous avez surement chez vous tout un tas d’objets qui traînent chez vous que vous n’utilisez pas – mais que surtout vous n’utiliserez probablement jamais plus.

Que ce soit un vieux smartphone, un vélo ou encore un Kit Raclette, vous détenez forcément des objets dont vous pourriez facilement vous débarrasser. Vous pourrez ainsi réutiliser cet argent pour vous faire plaisir, avec des articles qui vous seront véritablement utiles.

Il existe des dizaines de sites sur lesquels vous pourriez les proposer à des particuliers, qui seront heureux de réaliser des économies ! N’hésitez pas à faire un tour chez le leader de ce marché en France, le site LeBonCoin.

37. Cuisinez pour vos voisins, ou pour des touristes

Une âme de chef sommeille en vous ? Vous aimez mijoter de bons petits plats pour vos amis et votre famille ?

Sachez qu’il est possible de gagner de l’argent en vendant ses propres plats à vos des particuliers, grâce à des sites comme Comuneat ou KelPlat.

Vente de plats cuisinés

Mijotez votre plat ou votre dessert, prenez une photo et fixez un prix – un vrai jeu d’enfant !

Les plats peuvent être ainsi vendus entre 7 et 10 euros, tandis que les desserts pourront être cédés à un prix autour de 2 ou 3 euros la part. Veillez à faire preuve d’originalité, et à proposer une cuisine de qualité – c’est le meilleur moyen d’obtenir des notes positives et de pouvoir trouver facilement des clients.

Si vous optez pour cette méthode, veillez bien à adopter de bonnes pratiques et à respecter des règles d’hygiène de base !

38. Devenez vendeur à domicile

Vous êtes quelqu’un de convaincant, et vous aimeriez mettre à profit cet aspect de votre personnalité. Peut-être que vous êtes fait(e) pour la vente à domicile !

Les sites e-commerce ne sont pas les seuls à enregistrer une hausse de leur chiffre d’affaires années après années. En effet, et contrairement à ce que certaine pourraient penser, la vente directe affiche une insolente vitalité. Elle aurait d’ailleurs permis de créer 103 000 emplois entre 2010 et 2015, dont 40 % d’activités à temps plein.

Le principe est simple : il consiste à héberger chez vous, ou à réaliser chez des particuliers, des soirées durant lesquelles vous allez présenter des produits. Ustenstiles de cuisine, tupperwares, lingerie,… De nombreux articles peuvent être proposés.

Et c’est une société qui va vous les fournir – celle-ci vous rétribuera alors un pourcentage sur chacune des ventes que vous aurez réalisées.

Vous pourrez ainsi démarrer votre propre activité avec un investissement de départ nul ou très faible. Vous n’aurez pas besoin d’acheter un stock, et pourrez ainsi vendre pour le compte d’un partenaire, et empocher une commission sur chacune de ces ventes.

Un bon moyen pour trouver un emploi à temps plein ? Pas sûr. Si certains vendeurs parviennent à en vivre, j’ai l’impression qu’une majorité d’entre eux pratiquent cette activité à titre secondaire, pour mettre du beurre dans les épinards.

Mais surtout, méfiez-vous des plateformes celles qui vous demandent d’avancer des frais importants. Il arrive en effet que certaines entreprises ne cherchent pas réellement à vous aider à vous lancer dans la vente directe, mais plutôt à gagner de l’argent sur le dos de vendeurs – ceux-ci devant s’alléger d’une importante contribution, et ce avant même d’avoir démarré leur activité.

39. Vendez vos vêtements

Le marché de la seconde main est en pleine effervescence ! VestiaireCollective, Vinted, VideDressing… Nombreux sont les sites qui vous proposent de vendre vos vêtements.

Ils sont partis d’un constat tout simple : les accrocs à la mode ont tendance à acheter de nombreux vêtements tous les mois, et se retrouvent vite avec des armoires remplies d’articles qu’ils ne portent jamais ! Et plutôt que de les laisser périr dans son dressing, ils peuvent désormais les revendre facilement sur des plateformes spécialisées. Certains en ont d’ailleurs fait leur métier, et rachètent des habits à des particuliers pour pouvoir les proposer sur la plateforme, dans l’espoir d’en tirer un bénéfice.

Vendre ses vêtements sur internet

Une vendeuse professionnelle, qui vit de cette activité

Les acheteurs sont conquis : ils peuvent commander des vêtements de luxe à des prix défiant toute concurrence. Et grâce aux systèmes de notation mis en place par ces plateformes, ils n’ont pas à craindre de se faire avoir par un vendeur peu scrupuleux.

40. Devenez créateur(trice) de mode ou de bijoux

Vous avez une passion et un talent pour créer des objets – comme des bijoux, des pulls ou encore des vestes ? Pourquoi ne pas tirer profit de cette activité pour dégager un revenu complémentaire, voire même vous reconvertir ?

Les possibilités sont larges, puisque vous pourriez également proposer des peintures, des dessins, des sacs ou même des meubles !

La référence en la matière, c’est le site Etsy.com, qui est spécialisé dans le « fait-main ».

Gagner de l'argent avec Etsy

Il va vous offrir la possibilité de vendre vos créations dans le monde entier, tout en ne prélevant que des frais réduits : environ 7,5 % de votre chiffre d’affaires, auxquels va venir s’ajouter une commission forfaitaire de 0,19 € par vente.

Mais il y a également Amazon Handmade qui va vous permettre de bénéficier d’une excellente visibilité dans toute l’Europe. La plateforme va prélever une commission sur chacune de vos commandes (12 % de votre chiffre d’affaires). Et pour quelques euros de plus, elle pourra se charger de la livraison de vos créations (via Amazon FBA). Pour vous faire connaître plus vite, pensez à nouer des partenariats avec des blogueuses, ou à partager des liens vers vos fiches produits sur les réseaux sociaux.

N’étant pas spécialiste en la matière, je vous suggère de vous tourner vers des sites dédiés à cette thématique, comme lespiesbavardes.com. Vous y trouverez tous les conseils nécessaires pour bien vous lancer et peut-être réussir à gagner beaucoup d’argent grâce à vos créations !

41. Vendez des notes de cours

Vous êtes étudiant, et vous aimeriez pouvoir rentabiliser vos notes, dissertations, rapports de stage ou même votre mémoire de fin d’études ? Vous êtes spécialiste dans un domaine en particulier, et avez rédigé des études dans le cadre de vos recherche ?

Sachez que certaines plateformes vous permettent de vendre vos textes sur internet. Il vous suffit de les télécharger au format e-book ou word, et le site se charge tout. Et certains documents continuent de générer de nouvelles ventes chaque mois, alors même qu’ils ont été téléchargés il y a plusieurs années. C’est ainsi un très bon moyen de générer un revenu passif en tirant profit d’un travail que vous avez déjà effectué, dans le cadre de vos études ou de votre emploi.

Sur la plupart des plateformes qui proposent ce type de service, ce sont des correcteurs qui vont eux-même attribuer un prix à vos documents, en fonction de ce qui leur paraît « juste ».

  • Doc.school (anciennement Oboulo) est une plateforme spécialisée dans la vente de documents liés à l’éducation : Histoire, Marketing ou encore Philosophie font partie des thématiques pour lesquelles vous pourrez vendre vos documents. Le site vous propose de choisir entre différents modes de rémunération, vous permettant ainsi de récupérer entre 1 et 50% du volume d’affaires généré par vos écrits.
  • AceDemon, apparu en 2002, reprend des thématiques similaires à celles de Doc.School. Le site vous reversera 50 % du montant des ventes de documents à son auteur.

42. Vendez vos cheveux

Voici une méthode pour le moins originale… puisqu’elle consiste à vendre ses cheveux à des entreprises ou à des particuliers !

C’est très sérieux, il existe même un site en France qui est dédié à mettre en relation des vendeuses avec des acheteurs : le site jevendsmescheveux.com.

Vendre ses cheveux pour de l'argent

Vous postez une annonce, en fixant un prix et en ajoutant quelques photos de vos cheveux… et vous n’avez plus qu’à atteindre d’être sollicitée. Si vous souhaitiez avoir les cheveux courts, c’est un bon moyen de rentabiliser votre prochaine séance chez le coiffeur…

Investissez de l’argent… et récoltez les fruits

Vous possédez déjà une somme d’argent ? Vous pourriez l’utiliser afin de générer un revenu complémentaire, ou commence à vous préparer une petit rente pour la retraite.

43. L’investissement immobilier

Investir dans l’immobilier, ça peut rapporter gros… sur la durée ! C’est une bonne manière de s’offrir un actif dont la valeur peut augmenter au fil des ans, et qui pourra générer un revenu constant.

Mais ce qu’apprécient particulièrement les propriétaires, c’est le fait de posséder un actif tangible – l’immobilier, c’est du concret. Du palpable.

Gagner de l’argent en investissant dans du concret, cette idée séduit dans un contexte de défiance grandissante vis à vis des banques.

Si vous achetez un bien, vous pourrez y vivre – vous n’aurez ainsi plus de loyer à payer – ou bien décider de le louer. Les taux d’emprunt immobilier n’on jamais été aussi bas, ce qui devrait convaincre les plus sceptiques.

Et si vous vous débrouillez bien, vous pourriez parvenir à mettre en place un investissement en autofinancement – vous permettant ainsi de payer vos mensualités d’emprunt grâce aux loyers que vous percevrez (auxquels peuvent s’ajouter d’éventuelles économies d’impôt). Un investissement qui, certes suppose un risque, mais ne devrait rien vous coûter – et lorsque votre emprunt sera terminé, vous pourrez continuer à en percevoir les fruits, ou revendre votre bien.

Vous souhaitez réaliser facilement une projection, afin d’étudier la viabilité et la faisabilité d’un projet d’investissement immobilier ? Je vous recommande chaudement l’outil disponible sur le site rendementlocatif.com, qui permet de réaliser des projections et de faire apparaître les principaux indicateurs de votre projet (TRI, VAN, effet de levier financier,…).

Vous pouvez également investir dans la pierre papier via les SCPI. Elles permettent de mutualiser le risque locatif, puisque les SCPI ont souvent plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de surfaces dans leur portefeuille. Et vous serez ainsi délesté(e) de toutes les contraintes de gestion qui peuvent peser sur un propriétaire – ces frais seront toutefois facturés par la SCPI, en déduction des rendements générés.

Les rendements de l’immobilier traditionnel vous semblent être trop faibles ?Pensez également au crowdfunding immobilier. Comment ça fonctionne ? Vous pourrez vous allier à plusieurs investisseurs pour acheter un terrain, faire construction un immeuble, et récolter ensuite d’éventuelles plus-values issues de la vente de ces logements. Sachez toutefois que votre capital sera immobilisé pendant la durée de l’opération (entre 2 et 3 ans). Attention également au risque, qui est plus important que celui d’un investissement immobilier traditionnel classique, et ce même si l’investissement est mutualisé.

44. Investir dans des actions boursières

Investissement en bourse

Pourquoi ne pas acheter des actions ? Celles-ci vous permettent de cumuler :

  • Des plus-values : vous pouvez réaliser un profit si vous parvenez à revendre vos actions à un prix supérieur à celui auquel les avez achetées. Tout est question de timing, puisqu’il s’agit d’acheter des titres au plus bas dans l’espoir de les revendre au plus haut – et d’empocher la marge.
  • Des dividendes, qui sont versés aux actionnaires en fonction des bénéfices réalisés par les sociétés

Et si les actions affichent des performances supérieur à long termes à celles procurées par l’immobilier, il faut savoir également que celles-ci sont extrêmement liquides. Vous pourrez ainsi les revendre très rapidement, alors que l’on sait que certains propriétaires mettent plusieurs mois voire plusieurs années avant de trouver un acquéreur intéressé par leur bien.

N’oubliez pas de diversifier votre portefeuille, ce qui in fine pourra vous permettre de maintenir une espérance de gain élevée tout en réduisant le risque de perte inhérent à l’investissement boursier.

Vous pouvez parfaitement vous faire la main sur un portefeuille virtuel (par exemple, celui de Binck.fr), et voir si vous êtes capable de gagner de l’argent en générant des plus-values.

Et si je n’y connais rien ? Beaucoup de personnes détiennent des actions, et n’ont pourtant que des connaissances très limitées en finance ! N’hésitez pas à faire appel à votre banquier ou à un expert des marchés financiers, afin de pouvoir réaliser des choix d’investissement éclairés. Vous pouvez également acheter des trackers (ETF), ou acquérir des parts d’un fonds d’investissement – en vous renseignant bien au préalable sur les dernières performances, le risque associé et les différents frais qui vont être retenus.

Pensez également à la fiscalité – les plus-values de cessions de valeurs mobilières sont lourdement taxées en France. Il existe cependant des « enveloppes » à la fiscalité attractive, comme l’assurance-vie (via les support en unités de compte) ou le PEA, qui vous permettront de conserver une part plus importante de vos gains éventuels.

45. L’investissement direct dans des PME

Vous avez des euros de côté, et vous songez à les investir pour pouvoir gagner de l’argent ? Plutôt que de passer par des canaux traditionnels, vous pourriez décider de les places dans des actions de PME. Et vous n’êtes pas obligé de passer par une banque, puisque certains sites vous permettent de choisir parmi des projets concrets ceux dans lesquels vous souhaitez investir.

La plateforme Lendix annonce ainsi des taux de rendements entre 4 et 9,90 %, bien supérieurs aux placements traditionnels.

46. Acheter et revendre des sites Web

Un site internet monétisé, c’est un site qui va pouvoir rapporter de l’argent à celui qui en est le propriétaire. On peut donc l’assimiler à un actif financier – qui va ainsi pouvoir être revendu.

Il n’existe malheureusement pas en France de plateforme vraiment complète pour venir encadrer ses transactions. Mais si vous cherchez à acheter ou à vendre un site anglophone, je vous recommande chaudement le site Flippa (en anglais), la référence mondiale en termes d’achat et de vente de sites.

Flippa, un site pour gagner de l'argent en vendant des sites internet

Mon astuce : vous n’avez pas d’idée de site à créer ? Rendez-vous sur Flippa et regardez les sites qui sont proposés. Vous trouverez très certainement de nouvelles idées !

Sachez que certaines personnes gagnent de l’argent grâce à l’achat et la revente de sites. Leur mode opératoire ? Ils achètent des sites mal optimisés, à un prix qui va dépendre de leur chiffre d’affaires (environ 20 fois leur CA mensuel). Ils profitent ainsi du contenu présent sur ces sites, mais aussi de leurs bonnes positions sur Google, ou de pages Facebook avec de nombreux fans – ce qui représente parfois des mois de travail.

Ils les « retapent » pour chercher à augmenter le trafic du site et le chiffre d’affaires qu’ils génère. Leur objectif ? Tenter de le revendre au prix fort quelques mois après, ou le conserver comme source de revenu plus ou moins passif. Du home staging 2.0, en quelque sorte.

Mais là encore, c’est mieux si vous possédez déjà une petite expérience. Je ne dis pas que les débutants n’y arriveront pas – mais la majorité des gens se plantent avec leur premier site ! Toutefois, l’échec a du bon, puisque vous allez progressivement monter en compétence, et acquérir un savoir-faire qui vous sera fort utile pour votre deuxième, troisième ou quatrième site.

Prêtez et Louez pour gagner de l’argent !

47. Mettez votre appartement en location saisonnière

Vous disposez chez vous d’une place pour dormir dont vous vous ne servez pas ? Ou bien vous êtes propriétaire et aimeriez accroître le taux de rendement de votre bien ?

Avez-vous songé à mettre votre bien en location sur Airbnb pour gagner de l’argent ? Si à l’origine le site devait permettre de proposer un lit d’appoint dans son habitation (le nom Airbnb provient de l’expression « Air Bed and Breakfast »), il est désormais possible de louer une chambre ou un logement à des clients provenant du monde entier qui souhaitent gagner de l’argent.

Si vous résidez dans une ville touristique comme Paris, vous devriez pouvoir facilement recruter des hôtes, qui pourront ainsi réaliser des économies par rapport à un séjour à l’hôtel.

Et l’on voit de plus en plus de personnes qui ont recours à cette pratique pour faire financer une parte de leur loyer. Attention toutefois aux « frais cachés », qui pourraient vite venir plomber votre rendement.

48. Stocker des meubles pour gagner de l’argent

Le costockage est rémunérateur

Vous possédez une cave ou un box que vous n’utilisez pas ?

Grâce à l’économie collaborative, vous allez pouvoir proposer directement cet espace à des particuliers, soucieux de trouver un endroit ou stocker leurs affaires. Il vous suffit de créer une annonce et de fixer un prix, une disponibilité ainsi que des conditions d’accès. Vous pourrez alors faire votre choix parmi les demandes que vous recevrez – et éviterez ainsi de tomber sur des personnes trop « louches ».

Bien sûr, le loyer que vous allez percevoir va dépendre de la superficie de votre espace, mais également de sa localisation (comme pour l’immobilier !).

Mais que faire si la marchandise que vous stockez est détruite ? Personne n’est à l’abri d’un incendie, ou d’un cambriolage (assez courant dans les caves, qui peuvent être visitées en tout discretion, puisque personne n’y habite). Rassurez-vous, les principales plateformes de costockage offrent toutes des couvertures pour vous prémunir contre ces risques.

49. Louez votre place de parking

Location de place de parking sur Parkadom

Vous possédez une place de parking que vous n’utilisez que de manière partielle ? Pour gagner de l’argent, vous pourriez la proposer à la location, de manière régulière ou ponctuelle (les soirs de semaines, le week-end,…).

Et pour trouver des personnes intéressées, il est possible de s’appuyer sur des sites généralistes comme le Bon Coin, mais également de recourir à une plateforme spécialisée comme Parkadom, qui vous permet de proposer en seulement quelques clics votre place de parking. Cette dernière ne vous reversera toutefois que 80 % du montant de la location – c’est le prix à payer pour bénéficier d’une certaine flexibilité, trouver régulièrement de nouveaux locataires, et déléguer toutes les tâches administratives.

Plus l’emplacement où est situé votre parking sera prisé, plus vous pourrez gagner d’argent – espérez générer ainsi entre 4 et 40 euros par jour.

50. Louez votre voiture

Votre voiture passe le plus clair de son temps au garage ? Elle pourrait être utile à vos voisins !

Depuis quelques années, des services comme Drivy ou Ouicar vous permettent de prêter votre voiture à des particuliers. La rémunération sera variable, en fonction du modèle et de l’ancienneté de votre véhicule.

Et si vous craignez que votre voiture ne soit en endommagée, sachez que la plupart des plateformes permettent à leurs clients de bénéficier de diverses assurances (pour vous prémunir contre un accident, un vol, ou même contre d’éventuelles rayures).

51. Prêter des objets à vos voisins… contre de l’argent

Une perceuse qui traîne dans un placard et qui ne vous a servi qu’une seule fois il y a 3 ans ? Une tondeuse à gazon logée dans votre cave, et que vous n’utilisez que deux fois par mois ?

Certains objets ne servent que de manière ponctuelle, et peuvent ainsi être « partagés » entre plusieurs personnes. S’il est possible de les prêter à des voisins que l’on connait, certaines plateformes comme le site AlloVoisins vous permettent de répondre facilement à des demandes près de chez vous !

Vos voisins postent leurs besoins, et le budget associé. Vous n’avez plus qu’à répondre à la demande, convenir d’un rendez-vous et empocher vos gains.

Demande de location de matériel

15 euros faciles à gagner !

Vous pourrez ainsi gagner de l’argent tout en aidant votre communauté. Vive l’économie collaborative !

52. Prêter de l’argent

Il y a encore quelques années, il était difficile de prêter de l’argent à des inconnus – vous pouviez seulement prêter de l’argent à des proches, mais c’était probablement plus pour les aider que pour en tirer un profit.

Une plateforme comme Younited-Credit propose des rendements intéressants (environ 4% annuels) associés à un risque modéré. Elle va mettre en relation des emprunteurs, à la recherche d’un financement, avec des prêteurs, soucieux de faire fructifier leur capital plus rapidement que ce que permettent les investissements traditionnels sans risque (Livert A, fonds en euros d’un contrat d’assurance-vie,…)

Attention, car avec ce genre d’investissement, pas de garantie en capital ni de garanties de performances – vous ne pourrez pas connaître à l’avance les montants que vous pourriez gagner, ni ceux que vous risqueriez de perdre. Encore une fois, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier – pour gagner de l’argent sur le long terme, veillez toujours à bien diversifier vos investissements, et à ne placer sur des supports risqués que l’argent que vous seriez prêt(e) à perdre.

Et maintenant, à vous de jouer !

Vous avez aimé cet article, et vous connaissez des personnes qui pourraient être intéressées par ces conseils ? N’hésitez pas à le partager sur Facebook ou sur Twitter.

Vous avez essayé l’une de ces méthodes qui vous expliquent comment gagner de l’argent en 2017, et vous aimeriez donner votre avis ? Vous avez des questions concernant la manière d’appréhender l’une d’entre elles, et de vous en servir pour gagner de l’argent ? N’hésitez pas à me le faire savoir dans l’espace commentaires.

Comment gagner de l’argent en 2017, Facilement (ou non) ? Les 52 Meilleures Méthodes
5 (100%) 1 vote

Au sommaire

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

Google Analytics Alternative