7

Comment devenir riche en partant de rien ? Est-il possible d’y parvenir rapidement et sans travailler ?

"Je veux être riche rapidement, sans travailler et sans rien faire... aidez-moi !"

Cela risque de vous surprendre, mais des phrases de cette nature sont fréquemment tapées dans les moteurs de recherche : 

La recherche sur Google fait apparaître

Et pour une bonne raison : nous sommes nombreux à vouloir découvrir comment devenir riche – en particulier en partant part de rien, lorsque l'on est sans argent.

Mais bien souvent, nous souhaitons y parvenir de manière facile et rapidesans rien investir, et sans avoir à se coltiner des centaines d'heures de travail.

On voudrait obtenir un maximum de résultats, avec un minimum d'efforts, en un minimum de temps. Pour pouvoir vite crouler sous des montagnes de billets.

Le sentiment de richesse

J'ai une bien mauvaise nouvelle pour vous : tout ça, c'est impossible !

Car non, vous n'allez pas :

  • Gagner au loto : avec une chance sur 19 millions d'obtenir le gros lot, il va falloir se lever tôt...
  • Hériter d'un oncle millionnaire "caché" : si vous aviez un parent fortuné, vous seriez très certainement déjà au courant
  • Tomber sur une mallette remplie de billets : et non, la vie n'est pas un film !

Mais pourquoi les gens cherchent-ils tant à savoir comment devenir riche ?

Quoi qu'on en dise, la richesse peut nous aider à vivre une vie plus remplie.

Avec beaucoup d'argent il est possible de voyager, de s'offrir les biens que l'on souhaite... sans se priver.

C'est aussi un marqueur social très fort, qui peut permettre (à tort ou à raison) de se sentir plus respecté(e) par les autres.

Mais je pense que cela permet surtout de s'affranchir de l'anxiété subie par celles et ceux qui doivent constamment se serrer la ceinture, et qui redoutent les fins de mois.

Ok, mais peut-on y arriver facilement ?

Lorsque l'on recherche "comment devenir riche" sur internet, on peut tomber sur des idées parfois farfelues, et souvent douteuses...

Et oui – certains vous font croire qu'il est possible de devenir riche facilement et rapidement :

Les arnaques qui promettent des revenus faciles
  • en vous lançant dans le MLM : au secours ! Si vous lisez mon blog depuis quelques temps, vous savez bien que je déconseille fortement cette pratique. S'il y en a un qui va peut-être parvenir à devenir riche, c'est celui qui se trouve au sommet de la pyramide – pas vous.
  • en investissant dans des options binaires : logique que l'on vous propose cette méthode, puisque les régies publicitaires proposent plusieurs centaines d’euros aux webmasters à chaque fois qu’ils parviennent à convaincre un nouvel utilisateur.
    Ceux-ci vont donc chercher à vous faire miroiter des gains faciles… pour mieux vous plumer.
    Retenez ce conseil tout simple : ne vous lancez pas dans le trading si vous n'avez pas suivi de formation en finance. Vous pourrez me dire merci 🙂
  • en achetant une formation très onéreuse : si certaines sont de qualité, je pense qu’il est possible de se lancer seul(e) en s’appuyant sur tous les conseils que l’on peut retrouver gratuitement sur internet (c’est d'ailleurs comme ça que je me suis moi-même lancé).

En gros, on cherche souvent à profiter de vous. Et au lieu de connaître la fortune et l'abondance, vous risquez plutôt de vous appauvrir comme un touriste dans une boutique de souvenirs.

Car sachez-le : il n'existe aucune méthode "prouvée" pour permettre à n'importe qui de devenir riche. Et ceux qui affirment le contraire vous mentent.

Mais rassurez-vous.

Même si tout le monde ne pourra pas devenir riche en partant de rien, il existe des moyens pour accroître judicieusement son patrimoine au fil des années.

Cela passe prioritairement par la création de richesse – une richesse que vous pourrez ensuite faire fructifier. Et tenter ainsi de se rapprocher d'une vie d'abondance, dans laquelle vous pouvez vous offrir ce dont vous et vos proches avez besoin.

Vous avez moins de 18 ans, et vous voulez savoir comment devenir riche ?

Dans cet article, je vous présenterai les points suivants :

  • La richesse, qu'est ce que c'est exactement ? Quelle attitude mentale adopter pour atteindre l'indépendance financière ?
  • Devenir fortuné en gagnant plus d'argent : comment vous pouvez utiliser votre temps, votre énergie et votre argent pour créer de la richesse
  • Comment se constituer un patrimoine en faisant des économies – et quels sont les supports à privilégier pour investir "malin"
  • Une sélection des meilleurs livres pour apprendre comment devenir riche

Comment devenir riche... et pourquoi faire ?

Avant de chercher à devenir riche, il me semble intéresser de chercher à savoir ce que cela pourrait vraiment vous apporter, et la façon dont votre attitude va avoir impact sur votre niveau de patrimoine.

Mais commençons par nous intéresser à la notion de richesse.

La richesse, qu'est ce que c'est ?

L'Etat prélève l'ISF (Impot sur la Fortune) à partir d'un patrimoine de 1,3 millions d'euros. On peut donc penser que ce serait le seuil de la richesse.

Si l'on se base là-dessus, le calcul est simple.

  • Vous avez plus : vous êtes riche
  • Vous avez moins : vous êtes pauvre

Sauf que, dans les faits, ça ne fonctionne pas comme ça.

La richesse, c'est une notion totalement floue et subjective :

La richesse est l'abondance de biens de valeur ou de revenus.

Wikipedia

Merci Wikipédia... on est bien avancés.

Un individu qui possèderait une abondance de biens ou de possessions materielles pourrait être donc être considéré comme étant riche. Mais qu'entend-on exactement par abondance ?

Pour certaines personnes, il faudra impérativement avoir énormément d'argent – elles ne pourront pas se sentir riches si elles ne sont pas au moins millionnaires.

Pour d'autres, à l'inverse, un salaire correct et un petit patrimoine pourront suffire à assouvir leur soif de richesse.

Tout est question de perspective. De ressenti.

Car au-delà de la simple question financière, je pense que l'on peut percevoir la richesse ainsi : cela pourrait être la possible de mener une vie "riche", sans avoir à se priver à cause d'un compte en banque trop peu garni.

Sans avoir à exercer une profession que l'on déteste, juste pour avoir de quoi manger à la fin du mois.

Les personnes riches peuvent d'ailleurs se permettre des choses que les plus pauvres ne pourraient pas se permettre de faire :

  • Partir souvent en vacances, à l'autre bout du monde
  • S'offrir une belle voiture de luxe
  • Se déguiser en homme-poussin, et s'auto-licencier
Au revoir Président - Loto

"Au Revoir Présideeeent..."

L'intérêt de l'argent va bien au-delà du nombre d'euros que vous aurez à la banque. Je pense que l'argent peut être perçu comme un outil qui va pouvoir permettre de mener un certain train de vie.

Comme un facilitateur de liberté.

Sans compter le fait que l'argent va souvent vous permettre d'accroître votre leadership aux yeux des autres. C'est peut-être regrettable, mais bien souvent, le fait d'avoir "réussi sa vie" est associé au fait d'avoir "réussi à garnir son compte en banque."​

L'idée reçue numéro 1 au sujet de la richesse

Mais les pauvres sont de plus en plus pauvres, et les riches de plus en plus riches... La richesse est de plus en plus difficile à atteindre !

Pas sûr.

​À l'heure où j'écris ces lignes, il semblerait que les écarts de richesses n'aient (pratiquement) jamais été aussi faibles en France :

l'évolution des inégalités de revenus en France

Le niveau de vie minimum des 10 % les plus riches correspond, en moyenne, à 3,5 fois le niveau de vie maximum des 10 % les plus pauvres.

Après avoir connu une diminution très nette dans les années 1970, on ne voit qu'une très légère augmentation depuis la fin des années 1980.

Comment interpréter cette indice ? En gros, si l'on classe 10 français, pris au hasard, en fonction de leur niveau de revenus, le deuxième gagne, en moyenne, 3,5 fois plus que le neuvième.

Mais pourquoi certains gagnent-ils beaucoup plus d'argent que d'autres ? Est-ce vraiment juste ?

L'argent, une sorte de récompense ?

Dans un système capitaliste comme le nôtre, les personnes riches ont bien souvent une chose en commun : elles apportent de la valeur à la société.

  • Le patron d'une société de services qui embauche des employés
  • L'investisseur "business angel", qui aide de jeunes pousses à croître
  • Le promoteur immobilier, qui apporte du dynamisme dans certains quartiers grâce à de nouvelles constructions d'immeubles
  • ...

Et c'est en échange de cette valeur qu'elles vont pouvoir obtenir de l'argent – qui constitue une sorte de récompense.

Ce système est critiquable : certains fournissent beaucoup plus d'efforts que d'autres, et recoivent pourtant une rémunération très inférieure. Une femme de ménage pourra ainsi travailler beaucoup plus dur qu'un patron de PME – et ne gagner pourtant que le SMIC.

De nombreux français entretiennent d'ailleurs des rapports compliqués avec l'argent. Ils peuvent avoir tendance à penser qu'il serait mieux de vivre dans un système plus juste, dans lequel nous aurions tous exactement le même niveau de revenu.

Mais on peut aussi le voir différemment.

Il pousse chacun à se surpasser. Il favorise l'esprit d'entreprise, l'innovation, la création,...​ Le désir d'argent est un puissant moteur, sans lequel de nombreux produits et services n'existeraient pas aujourd'hui.

La richesse, nous sommes très nombreux à vouloir l'atteindre.

Mais faut-il pour autant viser les étoiles ? N'y a-t-il pas un certain montant qui pourrait permettre de vivre pleinement sa vie ?

L'argent peut-il contribuer au bonheur ?

Une question simpliste, mais que nous nous posons tous : serais-je plus heureux(se) si j'étais plus fortuné(e) ?

Car on croit souvent qu'il faudrait détenir plusieurs millions d'euros à la banque pour se sentir riche, et disposer ainsi de suffisamment de fonds pour assurer son bonheur.

C'est beaucoup moins, d'après des chercheurs qui se sont penchés sur la question.

Dans cette étude menée par l'université de Princeton, ils se sont aperçus qu'il existait bien une relation entre les revenus annuels et "le bonheur ressenti".

Trois indicateurs liés au bonheur ont été étudiés :

  • "Positive affect" correspond aux individus déclarant ressentir du bonheur et de la joie
  • "Not blue" nous indique le pourcentage d'individus qui déclarent ne ressentir ni de l'inquiétude, ni de la tristesse
  • "Stress free" correspond à la part de population qui assure ne pas avoir ressenti de stress la veille

On voit que ces trois indicateurs sont directement corrélés avec le niveau de revenu (annual income, en dollars).

Relations entre les revenus et le bonheur

À gauche, le pourcentage de population qui ressent l'un des trois sentiments (.5 signifie 50%). En bas, les revenus annuels, libellés en dollars.

En gros :

Plus vous gagnez d'argent tous les mois, plus vous êtes heureux, et moins vous êtes stressé.

Mais...

On constate qu'à partir d'un seuil de 75 000 dollars de revenus par an (soit environ 5500 euros par mois), ces trois indicateurs n'augmentent presque plus. Et ils sont même plafonnés lorsque les revenus annuels atteignent les 120 000 dollars (soit environ 9500 euros par mois).

Oui, l'argent contribue au bonheur – en tout cas, d'un point de vue statistique. Une personne avec de hauts revenus a plus de chances d'être heureuse qu'une personne qui ne gagne qu'un petit salaire.

Cela ne signifie bien sûr pas que personne ne peut être heureux en étant pauvre – c'est juste, en moyenne, un peu plus compliqué.

Mais il existe un plafond à partir duquel l'argent n'aide pas être plus heureux. Car que vous gagniez 10 000 ou 1 000 000 d'euros par mois, il ne devrait pas y avoir de différence significative dans le bonheur que vous pourrez ressentir.

Se fixer un objectif mesurable et atteignable

Si vous souhaitez devenir riche, il va falloir vous fixer un objectif bien spécifique.

Un objectif à long terme.​

Pourquoi à long terme ? Tout simplement parce que (presque) personne n'est jamais passé en quelques semaines du RSA à l'ISF. Il va falloir y aller progressivement. Un pas après l'autre.

Car cela ne sert à rien de chercher à devenir millionnaire du jour au lendemain. Et si vous fantasmez sur le salaire des stars, sachez qu'il existe des centaines de milliers de français qui gagnent très bien leur vie, sans forcément rouler en Ferrari.

C'est leur niveau de patrimoine ou de revenus mensuels que vous pourriez dans un premier temps chercher à atteindre – un niveau qui pourra vous suffir amplement pour mener "une vie riche".

Mon conseil : revoyez vos ambitions à la baisse.

Fixez-vous un objectif atteignable (ne visez pas des montants farfelus) et mesurable (vous allez ainsi pouvoir suivre votre progression, et rester motivé(e)).

Car ce n'est qu'en cherchant à approcher un niveau de revenu ou de richesse réaliste que vous pourrez à terme atteindre l'indépendance financière.

Posez-vous les questions suivantes : de combien avez-vous besoin chaque mois pour bien vivre ? Quelle somme mensuelle serait-il raisonnablement possible d'atteindre ?

Prenons quelques exemples d'objectifs que vous pourriez vous fixer.

Dans un an :

  • Je gagnerai 150 euros de plus chaque mois
  • j'aurai pu épargner chaque mois 10 % de mes revenus
  • je pourrai présenter mon dossier à ma banque pour tenter de devenir propriétaire
  • ...

Comment devenir riche rapidement ? Ce n'est peut-être pas la bonne question à se poser

Avoir une vision sur le long terme

Sachez-le : votre richesse ne va dépendre (presque) que de vous.

Il y aura bien entendu des causes extérieures ​– la santé de l'économie, le niveau d'imposition, le dynamisme du marché du travail,... Sauf que vous n'avez aucune emprise sur ces données. Et il vaut mieux vous focaliser exclusivement sur ce que vous pouvez contrôler.

Vous êtes (généralement) le(la) seul(e) responsable de la situation dans laquelle vous trouverez dans 10 ans. Celle-ci sera le résultat des choix que vous aurez fait dans votre vie.

Vous vous direz alors peut-être :

  • "j'aurais pu économiser un peu d'argent plutôt que d'avoir dépensé sans compter"
  • "j'aurais pu commencer à investir 50 euros chaque mois"
  • "j'aurais pu me mettre à proposer mes services en freelance"

Alors essayez de poser les bases d'une vie plus riche dès maintenant, afin de pouvoir en profiter dans quelques années.

Et pour cela, il va falloir consentir à des sacrifices. Vous allez devoir accepter de retarder la gratification que vous allez recevoir.

Car vous ne récolterez pas immédiatement les fruits de vos efforts. ​

Le problème, c'est que l'Homme va avoir tendance, de manière instinctive, à favoriser le court terme.

Il va donc devoir se faire violence pour changer son comportement, et avoir toutes les cartes en main pour réussir à devenir riche.​

Il va falloir également faire preuve de persévérance, et être en mesure de se relever en cas d'échec.​

Plutôt que de partir en quête d'une recette miracle pour devenir riche rapidement, efforcez-vous de vous fixer des objectifs sur le long terme, en prenant vos responsabilités.

Et devenez un(e) adepte de la gratification différée, qui consiste à ne pas céder à une tentation de récompense immédiate, pour pouvoir obtenir une plus grande récompense dans le futur.

Ne soyez pas obnubilé(e) par l'argent

L'obsession de l'argentVous souhaitez devenir riche ? Alors ne soyez pas obsédé par l’argent.

Je sais : cela peut paraître extrêmement contre-intuitif.

Mais en ne pensant qu’à l’argent (et possiblement à son manque), vous risquez de vous mettre une pression inutile sur les épaules.

Et vous ne pourrez ainsi pas libérer votre créativité. Vous ne pourrez pas non plus ressentir la sérénité qui est indispensable pour être à même de mener efficacement un projet à long terme.

Sans comptez le fait que vous favorisez alors une logique de "tout au rien", qui est nuisible lorsque l'on souhaite travailler sur soi-même.

Alors plutôt que de vous focaliser sur l'argent, concentrez-vous sur la création de valeur. Car ce n'est qu'en apportant de la valeur aux autres (vos clients, vos partenaires,...) que vous pourrez recevoir une récompense financière attractive.

Prenez dès aujourd'hui l'habitude d'apporter de la valeur. Autour de vous, commencez à donnez (du temps, des objets dont vous ne vous servez plus,...) avant de chercher à recevoir.

Devenir riche, une question de mindset ?

Il m'arrive de tomber sur certains articles qui tentent de nous persuader que, si nous ne sommes pas riches, c'est que nous n'y sommes pas prêts psychologiquement.

Qu'il faudrait seulement adopter une "mentalité d'abondance" pour attirer rapidement la fortune à soi. Qu'il faudrait "oser", et que certaines personnes n'auraient qu'à adopter le bon état d'esprit pour attirer facilement la richesse.

Ou qu'il faudra avoir recours à certains rites spécifiques pour faire pleuvoir les billets :

Vidéo YouTube avec une mauvaise idée pour atteindre la richesse

Et voilà, je me suis encore une fois perdu sur internet...

Sans vouloir manquer de respect à certaines croyances, j'ai bien du mal à croire qu'un arbuste puisse un jour m'aider à attirer des euros.

Alors, l'aspect "mental" de la richesse, une vaste fumisterie ?​

Non, je ne suis pas si catégorique : il existe une part de vérité dans cet aspect psychologique de la fortune. Certains insistent d'ailleurs sur le fait que notre rapport à l'argent serait souvent hérité des parents.

Et les chiffres confirment d'ailleurs cette "reproduction" – en particulier lorsque l'on voit ​les différences d'accès aux diplômes de l'enseignement supérieur en fonction du milieu social :

Les diplômés de l'enseignement supérieur en fonction du milieu social

Chez les jeunes âgés entre 20 et 24 ans, on constate que :

  • 78,5 % des enfants de cadres ou de professions intermédiaires décrochent un diplôme de l'enseignement supérieur...
  • ... alors que seulement 46,2 % d'enfants d'ouvriers ou d'employés y parviennent

​Mais ces différences ne sont pas, à mon avis, exclusivement psychologiques.

Je pense que si les parents riches ont tendance à avoir des enfants qui pourront eux-mêmes devenir riches, c'est avant tout parce qu'ils peuvent plus facilement leur donner accès à l'éducation. Leurs enfants jouissent d'une certaine sécurité financière, et n'ont pas forcément besoin de trouver rapidement un travail. Ils peuvent ainsi se concentrer sur leurs études, et évoluer dans une optique de long terme.

Et leurs parents sont souvent plus enclins à les encourager à poursuivre de longues études, car ils savent que c'est la voie la moins risquée pour atteindre l'indépendance financière.

On peut toutefois ajouter ajouter à cela quelques ressorts psychologiques. Les enfants de parents fortunés ont l'habitude de la richesse. Elle ne leur fait pas peur. Il savent qu'en se donnant les moyens, qu'en travaillant suffisamment, il est possible d'avoir de quoi vivre dans l'abondance.

Certains auteurs préconisent d'ailleurs l'autosuggestion – une méthode qui permet de se persuader que l'on va devenir riche. C'est le cas de l'auteur Napoleon Hill, qui pense que des exercices de visualisation peuvent vous mettre sur la voie de la richesse.​

Mener une vie riche, ce n'est pas qu'une question d'argent

Il n'y a pas que la richesse qui influe sur votre niveau de bonheur, loin de là !

Au-delà de vos désirs de fortune, je pense qu'il est important de veiller à préserver ces autres sphères de la vie :

  • Votre bien-être au travail : est-ce que vous sentez bien dans votre sphère professionnelle ? Car certaines activités, même bien rémunérées, peuvent avoir un impact négatif sur votre qualité de vie.
    Nombreux sont les salariés et entrepreneurs qui ne sont pas heureux dans leur activité : stress, burn ou bore-out, manque de reconnaissance,...
  • Vos relations avec les autres : entretenez-vous de bonnes relations avec vos amis et votre famille ? Menez-vous une vie sociale riche ?
  • Votre santé physique : faites-vous tout ce qu'il faut pour être bien dans votre corps ? Est-ce que vous pourriez prendre des mesures pour vous sentir mieux, en pratiquant une activité physique ou en modifiant votre alimentation?

Ces sphères peuvent d'ailleurs avoir un impact sur votre capacité à devenir riche. C'est particulièrement le cas de la santé – des problèmes pourraient vous empêcher de mettre en place des mesures pour augmenter vos revenus.

D'ailleurs, même si l'argent peut vous permettre d'avoir accès aux meilleurs soins, il ne vous permettra jamais d'"acheter" une bonne santé.

Se constituer un patrimoine en augmentant ses revenus

Réussir sa carrière en entreprise, un bon moyen pour devenir riche ?

Malgré toutes les critiques qui peuvent être formulées à l'encontre du salariat, cela reste l'un des meilleurs moyens pour devenir riche, sans prendre de risques.

Cela vous permet de vous appuyer sur une source de revenus stable, puisque vous savez exactement combien vous aller pouvoir percevoir chaque mois.

Réussir sa carrière

Faire décoller sa carrière... un bon moyen pour atteindre la richesse

Mais pour pouvoir prétendre d'emblée à un bon salaire, il faut bien souvent suivre de longues études – c'est en général la première chose qu'un employeur va regarder.

Ce n'est pas un scoop : il y a très souvent une corrélation entre le niveau d'études et le salaire.

Cette étude menée en 2014 nous explique que le titulaire d'un bac+5 peut en moyenne, pendant sa carrière, percevoir 572 492 euros de plus que le titulaire d'un bac+2.

Et même de nombreux entrepreneurs à succès sont passés par la case études. Ils sont souvent pu y apprendre les bases du marketing, de la comptabilité ou de l'analyse financière – des compétences qui ont pu les aider à lancer leur entreprise.

Vous êtes sur le point d'entamer un cursus ? Vous pouvez parfaitement choisir votre futur métier en fonction du niveau de rémunération auquel vous pourrez prétendre. N'hésitez pas à consulter ce site pour avoir une idée des salaires moyens proposés dans chaque profession.

Car de nombreux métiers peuvent vous permettre de dépasser les 10 000 euros de revenus mensuels. Voici quelques idées (avec le salaire mensuel net moyen proposé) :

  • Médecin (6 900 euros pour un généraliste, 11 300 euros pour un chirugien,...)
  • Avocat (5200 euros)
  • Codeur (3100 euros)
  • Ingénieur (3 350 euros)

Mais comment parvenir à maximiser ses revenus en tant que salarié ?

  • Avoir de bonnes notes à l'école : si de bons résultats académiques ne se traduiront pas automatiquement par des euros en plus sur la fiche de paie, ceux-ci vous ouvriront un maximum de portes – et vous faciliteront l'entrée vers des formations sélectives.
    C'est peut-être triste pour ceux qui n'ont pas eu la chance de suivre des études, mais les recruteurs continuent à s'attacher aux diplômes.
  • Bien choisir sa voie : le choix de l'orientation professionnelle est lourd de conséquences. N'hésitez pas à aller voir plusieurs conseillers d'orientation pour bien définir et clarifier votre projet professionnel.
    Vous pouvez également vous tourner vers un site comme StudyAdvisor, qui vous met en relation avec des étudiants "advisors" qui vous aideront à bien choisir votre orientation.
  • Demander une promotion : il va falloir pour cela montrer à votre employeur vos qualités, et qu'il puisse sentir que vous lui êtes indispensable. Essayez de comprendre ce que votre supérieur attend exactement de vous – c'est à vous de faire vos preuves pour grimper progressivement dans la hiérarchie.
  • Songer à une reconversion professionnelle : vous avez plus de 30 ans, et vous aimeriez changer d'orientation ? Si vous avez le bac, vous pouvez parfaitement vous réinscrire à la fac. Mais vous pouvez également suivre des cours académiques à distance, ou vous autoformer (j'y reviendrai dans la suite de l'article).

Notez que même si vous êtes actuellement en poste, vous pouvez tout à fait entamer des recherches : c'est votre droit.

Alors n'hésitez pas à sonder le marché de l'emploi pour voir si un poste plus lucratif ne serait pas à pourvoir au sein d'une autre entreprise.

Le problème, c'est qu'une majeure partie des salariés doivent faire face à une rémunération bloquée – avec de rares perspectives de primes ou d'augmentations.

Car votre salaire est fixé à l'avance – et n'est en général pas susceptible de pouvoir évoluer rapidement.

D'autant plus qu'en étant payé(e) à l'heure, vous allez forcément vous heurter à un plafond – il est impossible de travailler plus qu'une certaine limite.​

Et oui, votre temps est limité.​

La solution pour devenir riche avec un petit salaire ? Faire travailler l'argent pour vous.

Si vous êtes salarié, rien ne vous empêche d'investir une partie de votre rémunération dans un bien immobilier, dans un parking, dans des actions,... Vous allez ainsi pouvoir générer des revenus complémentaires à votre salaire actuel.

Vous pourriez également créer, en plus de votre activité salariée, votre propre entreprise – en profitant dans un premier temps du statut auto-entrepreneur.

Lancez votre business

Pourquoi sont-ils nombreux à vouloir devenir entrepreneur ?

L'entrepreneuriat semble avoir le vent en poupe en France.

Les jeunes diplômés rêvaient il y a encore quelques années de longues carrières auprès de grands groupes. Aujourd'hui, nombre d'entre eux souhaitent créer leur startup – une startup qui pourrait les rendre riches s'ils parvenaient à convaincre un nombre suffisamment de clients.

Ils savent pourtant qu'ils devront dépasser alègrement les 35 heures hebdomadaires, et qu'ils n'ont aucune garantie de retour sur investissement (en temps et en euros).

Créer sa propre entreprise, est-ce vraiment un bon moyen de devenir riche ? 

Les 20 personnes les plus riches au monde ont presque toutes créé leur propre entreprise pour bâtir leur fortune.

Et la plupart des riches le sont devenus grâce à l'entrepreneuriat. C'est en tout cas le cas aux Etats-Unis, d'après les conclusions de cette étude :

Percentile de richesse

Quel pourcentage sont entrepreneurs ?

Top 1%

65%

Top 5%

51%

Top 10%

42%

Top 20%

30%

Et si l'on y ajoute les travailleurs indépendants, on réalise que, parmi les 1% des américains les plus riches, 8 sur 10 sont "leur propre patron" – ils n'ont pas eu à s'appuyer sur un salaire pour bâtir leur richesse.

Attention : cela ne signifie pas pas que tout le monde doit se lancer dans l'entreprenariat.

Mais que vous soyez salarié ou au chômage, vous pouvez déjà tenter de générer quelques centaines d'euros de revenus complémentaires​ – et espérer peut-être, à terme, vivre de cette activité.

Sans compter le fait qu'une entreprise constitue un actif financier, qui pourra susciter à terme certaines convoitises de la part d'investisseurs fortunés. C'est d'ailleurs l'un des meilleurs moyens pour devenir riche : vendre une entreprise à succès.

L'avantage de l'entrepreneuriat, c'est qu'il n'y a aucune limite. Vous pourriez parfaitement parvenir à gagner plusieurs centaines de milliers d'euros en seulement quelques années, en revendant une entreprise à succès.

Le Web, une mine d'or automatisée ?

​Plutôt que de prendre énormément de risques en investissant dans un business physique, vous pourriez vous lancer sur internet – et pouvoir ainsi toucher presque n'importe qui dans le monde.

Il est ainsi devenu simple aujourd'hui de démarrer son activité. Pas la peine d'investir des dizaines de milliers d'euros dans un fonds de commerce et de prendre des risques financiers conséquents.

Avec quelques centaines d'euros, il est possible de mettre en ligne un site internet, et y envoyer du trafic ciblé pour tester une idée. Vous allez ainsi pouvoir rapidement commencer à vendre – même si ce que vous avez à vendre n'est pas fini ou est loin d'être parfait.

Mais vous allez surtout pouvoir profiter de l'automatisation, dont voici la définition :

Exécution totale ou partielle de tâches techniques par des machines fonctionnant sans intervention humaine.

Larousse.fr
Définition de l'automatisation                 

Car un business en ligne n'a pas constamment besoin de vous pour créer de la valeur.

​Avec internet, vous allez être en mesure de vendre des produits d'information ou de percevoir des commissions de manière totalement automatique.

Générer des revenus grâce à l'automatisation

C'est ce que Google fait, avec sa régie publicitaire Adwords. Le mastodonte récolte parfois plusieurs euros pour chaque clic sur ses annonces – sans que ses employés n'aient rien à faire, puisque l'ensemble du processus est automatisé. ​

De votre côté, vous allez pouvoir vendre des produits digitaux 24 heures sur 24, et gagner ainsi de l'argent même en dormant – en vendant des recettes de cuisine, une formation pour apprendre à maîtriser le logiciel Excel, un guide pour mieux s'habiller,...

Vous pourriez même vendre des produits physiques avec Amazon FBA – qui se charge pour vous de la livraison – ou générer des revenus au travers de l'affiliation, de la publicité,...​

Wow, je vais pouvoir gagner de l'argent sans rien faire ! 🙂

Et non, raté.

Tout cela signifie pas que vous n'aurez pas besoin de travailler. Vous allez devoir fournir du travail. Beaucoup de travail.

N'espérez pas vous lancer en ne travaillant que 4 heures par semaine, pour le reste du temps siroter un lait de coco sur une plage paradisiaque.

Voici quelques idées d'entreprises qui pourraient vous permettre de devenir riche depuis votre domicile :

  • Créer un site ou un blog, c'est un formidable moyen de générer des revenus passifs. Mais attention : il vous faudra compter plusieurs mois de travail et faire preuve de beaucoup de persévérance avant de pouvoir pleinement en récolter les fruits. Attachez-vous à produire des textes de qualité, et à en assurer la promotion auprès des autres webmasters de votre thématique.
    Cela ne suffira peut-être pas à faire fortune, mais vous pourrez ainsi générer des revenus complémentaires avec un investissement financier relativement faible.
  • Lancer sa chaîne YouTube : c'est ce qui a permis à certains jeune créateurs de se constituer rapidement une petite fortune. Il vous suffit d'un smartphone pour vous lancer – même s'il faudra à terme investir dans des accessoires semi-professionnels pour pouvoir proposer un bon résultat visuel et sonore.
    Encore une fois, il va falloir produire du contenu de qualité pour parvenir à se démarquer dans la jungle des vidéastes.
    Pas d'idée ? Vous pouvez vous inspirer de ce qui marche (chaîne de "pranks", de "gaming", de "tops",...).
  • Le e-commerce pourrait vous permettre de devenir riche.
    Et vous n'avez pas besoin de compétences particulières pour vous lancer : Shopify (29 dollars par mois) vous permet de créer une belle boutique e-commerce sans avoir besoin de savoir programmer.
  • Lancez votre startup, en répondant à un problème que peuvent rencontrer certains futurs clients. Proposez un produit ou un service qui puisse les aider dans leur vie quotidienne. N'hésitez pas à visionner quelques vidéos de la chaîne YouTube StartupFood, , qui fourni gratuitement des contenus à destination de celles et ceux qui souhaitent créer leur startup.
  • Rendez des services sur le net : pourquoi ne pas dégager des revenus en mettant à profit vos compétences en tant que freelance ? Des sites comme 5euros.com ou HopWork peuvent vous permettre de recevoir une rémunération contre des services (marketing, rédaction d'articles, animation des réseaux sociaux,...)

Vous aimeriez vous lancer dans l'entrepreneuriat, mais vous n'êtes pas très à l'aise avec les nouvelles technologies ? Il existe de nombreuses idées d'entreprises qui ne reposent pas sur le Web !

Voici quelques idées :​

  • Créer un cabinet de conseil : en stratégie, en organisation, en image,...
  • Vous lancer dans la restauration : ouvrir un bar, une brasserie, un foodtruck,...
  • Créer une marque de vêtements : à vous de trouver un bon positionnement, et de délivrer un message attractif pour votre cible

Comment mieux gérer l'argent que vous gagnez ?

Gagner plus d'argent, c'est un excellent moyen de devenir riche.

Mais si vous vous mettez à effectuer des dépenses inconsidérées, vous n'avez que peu de chances de vous rapprocher de la richesse.

Et peut-être que vous n'avez pas suffisamment de temps pour augmenter vos revenus. Ou que, pour une raison ou une autre (maladie, handicap,...), ce n'est vraiment pas possible.

Bon, je me doute que certains auraient préféré que je les fasse rêver avec des voitures de luxe ou des villas...

Mais il faut l'admettre : il est souvent plus facile d'économiser de l'argent que d'en gagner.

Voyons donc comment vous allez pouvoir augmenter votre patrimoine en réduisant vos dépenses mensuelles.​

Il va falloir consentir à quelques sacrifices. Se serrer (un peu) la ceinture.​

Faire des économies au quotidien

Ce n'est pas en dépensant quelques euros en moins chaque mois que vous allez devenir riche. Ou en rangeant votre monnaie dans un bocal spécifique.

Et il est inutile, à mes yeux, de noter une à une toutes vos dépenses – comme ce que conseillent certains coachs financiers.

Mais vous pouvez toutefois dès aujourd'hui commencer à faire preuve de discipline budgétaire, et diminuer efficacement vos dépenses mensuelles – afin d'assainir votre situation financière.

Vous pouvez dès aujourd'hui mettre en place des petites actions qui vont vous permettre de moins dépenser au quotidien.​ Voici quelques pistes :

  • Dépensez moins pour vos transports : rouler coûte cher ( 3300 euros par an en moyenne). Peut-être que vous pouvez diminuer ce poste de dépense, en privilégiant l'achat d'une voiture d'occasion ?
    Vous pouvez également utiliser le covoiturage, privilégier les transports en commun, changer d'assureur auto,... Il existe de nombreux moyens qui peuvent vous permettre d'économiser plus ou moins facilement plusieurs dizaines d'euros par mois.
  • Renégociez vos contrats : factures de téléphone, box internet, assurance,... Tous ces contrats vous engagent financièrement sur le long terme, et vont constituer une rente pour certains organismes.
    N'hésitez pas à leur demander de consentir à un "petit effort commercial", pour vous récompenser de votre fidélité. Il faut savoir que l'acquisition d'un nouveau client leur coûte parfois plusieurs dizaines d'euros – il seront donc probablement prêt à accepter votre requête pour vous convaincre de ne pas aller voir chez la concurrence.
    Vous pouvez également profiter de la baisse des taux pour renégocier les conditions de votre prêt immobilier.
  • Privilégiez les achats "utiles" : éviter certains comportements impulsifs, qui consistent à vouloir toujours s'acheter de nouvelles choses (le dernier iPhone, un nouveau jean alors que vous en avez déjà une dizaine,...). N'hésitez pas à acheter des vêtements d'occasion (LeBonCoin, Vinted, VestiaireCollective) ou des objets reconditionnés (BackMarket).
  • Achetez des aliments en grande quantité : bien souvent, les aliments sont vendus moins chers au kilo lorsqu'ils sont achetés en plus grande quantité. Votre congélateur est votre ami : achetez d'importantes quantités, et faites décongeler au fur et à mesure de vous besoins.
  • Utilisez le cashback : certains sites vous permettent de récupérer une partie de l'argent dépensé à l'occasion d'achats en ligne. Vous pouvez vous inscrire de manière très simple sur iGraal, qui propose 10 euros de cadeau de bienvenue.

Et enfin, apprenez à savoir dire non. Car parfois, votre entourage vous incite à vous lancer dans dépenses inconsidérées. Aller dîner dans un restaurant de luxe, c'est bien, mais si vous devez vous nourrir exclusivement avec des pâtes pendant les deux semaines qui suivent, ce n'est peut-être pas une bonne idée.

Soyez créatif(ve) : vous pouvez toujours trouver des idées alternatives pour prendre du plaisir sans avoir à dépenser plus que vous ne pouvez vous le permettre.

Vous pensez qu'une petite économie, toutes les semaines, n'aura aucun impact sur votre richesse ?

C'est faux. Et vous devriez être convaincu(e) avec ce calcul :

10 euros économisés chaque semaine, placés à 7% d'intérêt, produiront 7540 euros au bout de 10 ans.

Vous pouvez cependant continuer à vous faire plaisir ! Ne sacrifiez pas des petits plaisirs au quotidien (un croissant le matin à la boulangerie, une bière le soir avec les collègues,...) juste pour économiser 2 ou 3 euros chaque jour.

Efforcez-vous plutôt de vous concentrer sur les dépenses qui ne vous apportent aucun plaisir supplémentaire.

Savoir dire non aux crédits à la consommation

Pourquoi je vous conseille d'éviter à tout prix les crédits à la consommation

C'est difficile de résister : on vous pousse sans cesse à vivre au-dessus de vos moyens.

Découverts autorisés, possibilité de payer en plusieurs fois, cartes d'adhérent, campagnes publicitaires agressives pour "vous faire changer de regard sur le crédit"... Les sociétés redoublent d'imagination, et usent de différents ressorts psychologiques pour vous inciter à vous endetter.

Il faut bien le comprendre : l'emprunt à un coût. Si on vous prête de l'argent, on va vous le faire payer.​ Et en général très cher, puisqu'un crédit à la consommation n'est par définition garanti par aucun bien – le prêteur prend ainsi un risque important.

Et pour qu'il puisse s'y retrouver, il faut qu'il puisse obtenir un rendement supérieur ou égal à un placement d'une même somme, avec le même risque.​

Car cet argent aurait pu servir à financer d'autres projets. Pour qu'il ait intérêt à vous prêter de l'argent, le prêteur doit pouvoir obtenir un couple rendement/risque attractif.

Du coup, on se retrouve bien souvent dans cette situation :

Plus vous êtes pauvre, plus l'argent que vous allez emprunter va coûter cher.

Envie d'en savoir plus ? Voici deux choses très intéressantes à savoir sur le crédit :

Un crédit, ça coûte cher
Plus c'est long... plus ça coûte

Et même si on vous propose un taux zéro, ce n'est pas forcément intéressant.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que ces crédits vont bien souvent venir financer des actifs dont la valeur va diminuer avec le temps (une télévision achetée aujourd'hui ne vaudra plus grand chose dans 10 ans).

Sans compter le fait que cela vous met dans une logique de "vie à crédit", avec des mensualités à payer chaque mois.

Devrais-je totalement bannir les crédits ?

Le seul investissement pour lequel il peut être intéressant de s'endetter, c'est l'investissement immobilier. Car il vous permet de profiter d'un effet de levier pour vous forger un patrimoine.

L'achat d'une voiture à crédit peut également être pertinent si vous n'avez vraiment pas d'autre choix.​

Si vous souhaitez à tout prix vous faire plaisir, je vous conseille de plutôt songer à économiser pour acheter un objet en particulier (un barbecue, un gyropode, un MacBook,...) Ce sera alors probablement plus facile de faire des économies, car vous aurez un objectif clair pour vous inciter à mettre de l'argent de côté.

Vous souhaitez vous désendetter ? Commencez par le crédit aux taux d'intérêt le plus élevé

Comment rembourser ses dettesQui paie ses dettes s’enrichit.

Pour réduire son endettement, il peut être avantageux de s’attaquer en priorité aux dettes qui vous coûtent le plus par euro emprunté – autrement dit, à celles avec le plus fort taux d’intérêt.

Une fois que la dette la plus « coûteuse » est remboursée, attaquez-vous à la seconde. Et ainsi de suite.

Vous allez pouvoir ainsi entrer dans un cercle vertueux, il sera de plus en plus facile de tenir votre budget.​

Sachez que vous avez le droit de rembourser par anticipation un crédit à la consommation sans aucun frais si :

  • le capital restant dû est inférieur à 10 000 €
  • le capital restant dû est supérieur à 10 000 euros, et que vous avez souscrit ce crédit avant le 1er mai 2011

Vous n'y parvenez pas ? Vous pouvez à tout moment déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Si celle-ci juge que vous n'êtes effectivement plus en mesure de faire face à votre endettement, elle vous aidera à trouver une solution négociée avec vos créanciers.​

Le rachat de crédit, une bonne idée pour sortir de l'endettement ?

Si le rachat de crédit peut être pertinent dans une situation "d'urgence", il n'est vraiment pas recommandé.

Car il va en fait accroître votre endettement : même si vos mensualités seront plus faibles, il va faire augmenter le coût total de votre crédit.​

Épargner de manière régulière : un excellent réflexe pour espérer connaître un jour la richesse

Une fois vos dettes remboursées, vous allez pouvoir épargner – en mettant de côté une partie de vos revenus.

Comment devenir riche en épargnant

Et pour pouvoir épargner (et peut-être un jour devenir riche), il va falloir entrer dans cette équation :

Revenus mensuels > Dépenses mensuelles

Elle est toute simple, mais elle peut vous paraître compliquée à respecter.

Et oui : épargner, c'est souvent difficile.

On possède une certaine somme d'argent sur son compte en banque à la fin du mois, et il faudra la mettre de côté. La garder pour plus tard.

Mais pour devenir riche, il va falloir songer à faire travailler pour vous une partie de votre argent.

MAIN LABEL

Pourquoi ne pas tout de suite vous rapprocher de votre banque pour mettre en place un système d'épargne "automatique" ?

Vous pouvez par exemple placer automatiquement 10 % de votre salaire mensuel sur un PEA. Cet argent pourra ainsi vous apporter des intérêts au fil des mois, sans que vous n'ayez à faire le moindre effort.

Pourquoi il est important d'épargner le plus tôt possible

Si vous souhaitez pouvoir vous construire un patrimoine, l'idéal est de commencer le plus tôt possible :

Pourquoi ?​

Tout simplement parce que cet argent va produire des intérêts – qui vont eux-mêmes pouvoir produire des intérêts.

La plupart des experts de la richesse s'accordent sur un point : plus tôt un individu se met à investir une partie de son épargne, plus il a de chances de parvenir à accumuler de la richesse.

Thomas J. Stanley
auteur de The Millionaire Next Door

Prenons un exemple simple afin d'y voir plus clair.​

3 protagonistes disposent chacun d'un salaire raisonnable : 1500 euros nets par mois. Ils décident de placer tous les mois 10 % de cette somme sur un contrat d'assurance-vie jusqu'à leur départ en retraite, à 65 ans.

Ces 150 euros vont être versés chaque mois en partie sur une poche "unités de compte", et vont leur procurer un rendement net de 7% :

Au total, il/elle aura investi 

Le jour de sa retraite, il/elle obtient

Il/elle récupère x fois sa mise

La fourmi commence à 20 ans

81 000 €

533 650€

x 6,59

La cigale commence à 35 ans

54 000 €

176 410 €

x 3,27

Le paresseux comment à 50 ans

27 000 €

46 930 €

x 1,74

La fourmi est parvenue à multiplier par 6,59 les sommes qu'elle a investies : elle a versé 81 000 euros au total, et va récupérer le jour de sa retraite plus de 533 000 euros.​

Elle a pu profiter pleinement du mécanisme des intérêts composés. Chaque mois, les intérêts générés par son épargne ​ont pu aussi générer des intérêts – ce qui lui a permis de très bien valoriser son capital.

À l'opposé, le paresseux a attendu l'âge de 50 ans pour procéder à ces versements réguliers. Il se retrouve avec beaucoup moins d'argent que la fourmi : seulement 46 930 euros pour profiter de sa retraite. C'est déjà une très belle somme, mais il ne parvient qu'à récupérer 1,74 fois le montant qu'il a versé​.

Et vous pouvez voir que même avec de petits sommes placées tous les mois, toujours avec un rendement de 7%, il est possible de se constituer un joli pactole : 

Vous investissez tous les mois...

Au bout de 5 ans...

Au bout de 10 ans...

Au bout de 20 ans...

50 euros

3580 €

8 601 €

25 520 €

100 euros

7160 €

17 202 €

51 041 €

200 euros

14 320 €

34 404 €

102 081 €

500 euros

35 799 €

86 009 €

255 203 €

Vous avez du mal à voir en quoi les intérêts composés peuvent vous aider ? Vous pouvez retenir ces deux règles toutes simples :

Un investissement à 7% par an double tous les 10 ans.

Un investissement à 10% par an double tous les 7 ans.​

Enfin, si vous souhaitez devenir riche, il peut être intéressant de privilégier les actifs dont la valeur ne va pas rapidement décroître.

Car la valeur de certains objets a tendance à rapidement diminuer.​

Prenons l'exemple d'une voiture. A partir du moment où vous sortez de chez le concessionnaire, BAM – elle a déjà perdu 10 ou 15 % de sa valeur. Et ça ne va pas aller en s'arrangeant, puisqu'elle ne vaudra plus que la moitié de son prix d'origine au bout de quelques années.

Pour accroître son patrimoine, il va être intéressant de plutôt se tourner vers des actifs susceptibles de prendre de la valeur avec le temps, et de rapporter des revenus récurrents.

Comment devenir riche grâce à l'investissement

Ca y est, vous n'avez plus aucun emprunt (hors immobilier) ? Vous êtes en mesure de mettre de côté quelques dizaines (ou centaines) d'euros chaque mois ?

Avant de chercher à investir, je vous suggère de vous constituer une épargne "de sécurité", ​qui pourra vous permettre de palier aux nombreux imprévus qui pourraient survenir.

Ce n'est qu'à partir de ce moment là que vous pouvez songer à investir votre argent (et dont à le risquer), afin de faire fructifier votre capital.​

Mais pourquoi recommande-t-on à celles et ce qui souhaitent devenir riches d'investir ? Quelles sont les règles à suivre ? Et surtout, dans quoi investir ?

Diversifier ses placements pour réduire son risque

Comment diversifier ses investissements

Pour faire gonfler leur patrimoine, la plupart des HNWI (High Net Worth Individuals). s'appuient sur plusieurs sources de revenus.

Vous pourriez vous en inspirer.

D'après un vieux dicton, un millionnaire aurait, en moyenne, 7 sources de revenus différentes :

  • le salaire
  • le profit qu'il est possible de réaliser en revendant plus cher un service ou un produit que ce qu'il n'a coûté
  • les intérêts : revenus liés à des prêts, à des obligations boursières,...
  • les dividendes : des revenus passifs que l'on peut recevoir en tant que propriétaire d'une fraction d'une société
  • les revenus locatifs
  • les revenus de capitaux, liés à l'augmentation de la valeur de vos actions
  • les royalties, ces sommes que l'on verse lorsqu'un entrepreneur utilise une idée ou des produits qui appartiennent à un autre (comme par exemple dans le cas d'une franchise)

Les milionnaires ne profitent toutefois pas tous de l'ensemble de ces sources de revenus. La plupart s'appuient probablement sur 3 ou 4 d'entre elles – suffisamment pour bien diversifier les catégories d'actifs dans lesquelles ils ont investi.

Ils peuvent ainsi ne pas dépendre totalement d'une seule source de revenus – et réduire le risque auquel ils s'exposent.

Car le fait de diversifier ses investissements, c'est le meilleur moyen de limiter son risque de perte.​

Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, en diversifiant ses investissements

Si demain une de leurs sources de revenus venait à disparaître, vous pourriez toujours continuer à vous appuyer sur les autres.

Un arbitrage entre le rendement et le risque

Lorsqu'ils décident d'investir, les non-initités ont la fâcheuse tendance de ne se focaliser que sur un seul chiffre : celui du rendement.

Il veulent savoir combien peut leur rapporter tous les mois leur placement. Et ils auront tendance à ne pas s'intéresser au risque associé à cet investissement.

Vous devez vous intéresser au rendement, mais aussi au risque. C'est une règle intangible : plus vous êtes prêt à supporter du risque, plus vous pourrez profiter d'un placement rémunérateur.

C'est pour cela que le Livret A rapporte en moyenne beaucoup moins que l'investissement dans le CAC 40.

C'est aussi pour cela que l'investissement dans les cryptomonnaies doit se faire avec prudence, même si la valeur du bitcoin est passée, entre février 2012 et février 2017, de moins de 5 dollars à plus de 1200 dollars.

Cette hausse de 24 000 % en 5 ans ne préjuge toutefois en rien des futures évolutions de cette monnaie – ceux qui la détiennent aujourd'hui courent ainsi un risque de perte important.

Dans quels supports investir ?

Intéressons-nous aux différents supports d'investissement qui s'offrent à vous.

Le livret A

Rendement annuel net

0,75 %

Niveau de Risque

Théoriquement nul

Plafond

22 950 €

Présenté comme le placement préféré des français, il est toutefois désormais l'un des moins rémunérateurs.

Il ne rapport que 0,75 % net par an, avec un plafond de dépôt à 22 950 euros.

En investissant 10 000 euros, vous allez donc pouvoir gagner... 75 euros par an. Soit 6,25 euros par mois. On a vu mieux.

Cet investissement à l'avantage d'être sécurisé et s'avèrera utile pour se constituer une épargne de précaution.

Mais il ne pourra certainement pas à lui seul vous permettre de devenir riche. C'est toutefois un excellent moyen pour prendre l'habitude d'épargner, tout en ayant la possibilité de retirer ses fonds à tout moment.

Pour plus de rendement (mais avec un risque légèrement plus important), on pourra s'intéresser au fond en euros d'un contrat d'assurance vie, composé en grande partie de titres obligataires. On pourra ainsi espérer gagner 1,5 % par an – mais il faudra retrancher 15,5 % au titre des prélèvements sociaux, et faire support au reliquat  une imposition au barème de l'impôt sur le revenu.

Les actions boursières

Rendement moyen net "corrigé"

6,1 %

Niveau de risque

Réduit

J'ai l'impression que la bourse, en France, ça fait peur.

Car à chaque fois que le grand public en entend parler, c'est pour nous révéler des éclatements de bulles ou des scandales (comme l'affaire des "subprimes"). Et de nombreux français semblent penser qu'il est "mal" de s'enrichir sans rien faire, et que les entreprises sont à la merci de leurs actionnaires.

Sauf qu'on n'en parle peu lorsque ça marche.

Et ce sont d'ailleurs ces investissements qui vont faire tourner l'économie. Des entrepreneurs vont pouvoir ainsi récolter des fonds, qui vont contribuer au développement de leur entreprise – une entreprise qui pourra vendre plus de produits et/ou de services, et qui sera en mesure de créer de l'emploi.​

Et vous pouvez recevoir une part des profits générés par ces sociétés (au travers des dividendes qu'elles pourront vous verser), ainsi qu'une éventuelle plus-value en cas de revente.

Un placement avec de bons rendements ?​

Il suffit de regarder ce graphique, proposé par le site france-inflation, qui retrace l'évolution du CAC 40 (qui est une moyenne de la valeur des 40 entreprises françaises les plus importantes) :

Comment devenir riche en investissant en bourse : l'évolution du CAC 40 depuis 1987

En ne prenant pas en compte l'inflation, on voit que le niveau du CAC 40 a pu fournir un rendement annuel moyen de 3,6% aux investisseurs. Pas mal.

Par contre, si l'on prend en compte le CAC 40 Net Return (les dividendes versés sont considérés comme étant réinvestis, et l'indice prend en compte le taux d'imposition), on arrive à 6,1 % de rendement net (inflation déduite). Beaucoup mieux.

Mais la perspective d'une nouvelle chutes spectaculaire, semblable à celles subies lors des périodes 2001-2003 et 2007-2009, pourra effrayer même les plus optimistes.

Ce qu'il ne faut surtout pas faire

Évitez le "day-trading" qui consiste à spéculer à très court terme sur de petites variations de valeur. Certains robots le font très bien, et leurs créateurs profitent d'un effet "volume", avec de très faibles commissions à payer. Vous ne pouvez pas lutter.

Et d'ailleurs, si vous achetez et revendez frénétiquement des actions sans vous intéresser à l'entreprise qui se cache derrière, vous risquez ​de tout perdre.

Vous souhaitez pouvoir un jour devenir riche ? Privilégiez une gestion raisonnable, sur le long terme, "en bon père de famille".

Mais comment choisir les bonnes actions ?​

Il faudra s'appuyer sur des indicateurs précis : chiffre d'affaires, le PER, le taux de rentabilité nette, montant des capitaux propres,...​ Votre objectif ? Dénicher des "pépites" sous-évaluées par le marché, dont le cours va pouvoir exploser dans les prochaines années.

C'est d'ailleurs comme cela que s'y prend le célèbre investisseur américain Warren Buffet :​

Notre objectif consiste à trouver des compagnies extraordinaires à des prix ordinaires et non des compagnies ordinaires à des prix extraordinaires.

Warren Buffet
Investisseur de renom

Mon conseil : partez à la quête d'actions sous-évaluées, émanant de sociétés au reins solides, qui ont su prouver au fil des années leur potentiel.

Pour plus d'informations à ce sujet, je vous suggère de vous rendre sur ce site : www.investir-a-la-bourse.com.

Limiter son risque : diversification et patience

Pour limiter le risque de perte, il faudra songer à diversifier vos placements.​

Mais quoique vous fassiez, le risque sera toujours là. Il s'agira plutôt d'opérer un arbitrage, et trouver le meilleur "couple" rendement/risque.

Les actions les plus risquées pourront être intéressantes si l'on peut en espérer un rendement important. Et au contraire, celles qui sont le moins risquées parviendront à trouver preneur même avec une perspective de faible rendement.

Et ensuite.. PATIENTEZ. Ne cédez pas à la tentation qui consiste à rapidement tout revendre en cas de petite baisse.

Choisir la bonne enveloppe pour détenir ses actions​

Si vous achetez des actions "en direct", ça risque de faire très mal fiscalement.​ Les revenus du capital sont lourdement taxés en France : ils suivent désormais la fiscalité des revenus du travail.

Ainsi, les dividendes sont soumis à l'impôt sur le revenu (après un abattement de 40%, puis de 3050 euros pour un couple ou 1525 euros pour un célibataire) Les plus-values de cession, obtenues suite à la vente d'actions boursières, sont quant à elles imposées à 18 % (elles sont toutefois exonérées si la plus-value sur l'année est inférieure à 25730 euros)​

Pas envie de payer plein pot ? Deux supports sont à privilégier :​

Le PEA
La poche "Unités de Compte" d'un contrat d'assurance-vie

Vous pouvez également vous tourner vers des fonds d'actions. Le principe est simple : vous souscrivez à des parts de fonds, et ce sont des spécialistes qui décident d'acheter et de revendre des actions.

L'inconvénient ? Cette gestion à un prix, un prix qui pourrait venir grignoter votre rendement. Il faudra ainsi s'acquitter de frais d'entrée, de frais de sortie, de frais de gestion,...​

Investir dans l'immobilier

Rendement moyen brut

4 à 6 %

Niveau de Risque

Réduit

Effrayé(e) par la volatilité des indices boursiers ? Peur de tout perdre du jour au lendemain ?

Vous pouvez décider d'investir dans un immeuble de rapport, dont les loyers pourront constituer une source de revenus récurrents.

C'est également une bonne occasion pour commencer à se constituer un patrimoine, et faire ainsi un premier pas vers la richesse.​

Mais c'est surtout une excellente valeur refuge. Car si vous pouvez tout perdre en investissant sur des actifs risqués comme des actions, la valeur de votre bien immobilier ne pourra vraisemblablement pas fondre comme neige au soleil.

En effet, sa valeur vénale (le prix que vous pourriez en tirer lors de la revente) sera beaucoup moins volatile. À moins d'une grande catastrophe, il y a peu de risques, même d'ici 10 ou 20 ans, qu'il perdre plus de 15% de sa valeur (tandis qu'une action peut perdre 70 ou 80% de sa valeur en moins de 24 heures).

Et même si sa valeur venait à baisser, vous pouvez toujours en jouir exactement de la même manière.

D'après l'insee, l'indice des prix des logements (neufs et anciens) a augmenté de 9 % entre 2006 et 2016. Et à ces loyers pourra venir s'ajouter une éventuelle plus-value, si vous investissez malin.

Le principal risque de ce type d'investissement? Que votre locataire cesse de régler ses loyers. Car il est assez complexe en France de donner rapidement congé à son locataire, même si celui-ci décide du jour au lendemain d'arrêter de vous payer.

Comment choisir le bon bien ?

  • Essayez de ne pas faire l'impasse sur l'emplacement, qui est le critère qui aura le plus d'impact sur la valeur de votre bien.
  • Efforcez-vous de proposer quelque chose d'attrayant pour que vous futurs locataires puissent facilement se projeter dans votre logement
  • N'hésitez pas à engager des travaux si besoin, ou du "home staging", afin de valoriser votre bien – et d'être en mesure de demander un loyer plus important.

Vous pourrez également profiter de la location saisonnière – comme le font certains qui achètent des appartements pour les louer sur des plateformes comme Airbnb. Ils peuvent ainsi faire exploser leur rendement, même avec un taux d'occupation inférieur à 70%. Il faudra toutefois privilégier les zones touristiques, qui seront prisées par des voyageurs étrangers à fort pouvoir d'achat.​

Vous devez toutefois le savoir : l'investissement immobilier n'est toutefois pas ouvert à tous. ​

Car il faudra impérativement disposer d'une bonne capacité d'emprunt. Les banques vont établir votre profil emprunteur : plus elles estimeront que le risque de vous prêter de l'argent est faible, plus elles seront à même de vous proposer de bonnes conditions financières.

Et attention aux multiples frais annexes liés à l'investissement immobilier : assurance, frais de notaire, charges de copropriété, taxe foncière, frais d'agence...

Une alternative à l'investissement immobilier en direct 

D'autres investissements plus exotiques

Rendement

Très variable

Niveau de risque

Moyen à important

Contrairement à ce que l'on pense, de tels investissements ne sont pas forcément réservés à une élite. Car même si ce sont principalement eux qui les utilisent pour diversifier efficacement leur patrimoine, ils sont accessibles avec seulement quelques milliers d'euros en poche.

Voici quelques idées :

Dans une place de parking
Dans le domaine du vin
Dans l'art
Dans des sociétés "en direct"
Dans des forêts
Prêter à des particuliers

Mais attention : il est fortement recommandé de ne pas consacrer plus de 5 à 10 % de votre patrimoine global à des investissement de ce type – qui sont bien plus risqués que les supports traditionnels.

Veillez ainsi à ne dépensez pas ce que vous n'êtes pas prêt(e) à perdre. Gardez toujours une épargne de précaution, placée sur un support "sans risque", dans laquelle vous pourrez rapidement puiser en cas de coup dur ou de dépense imprévues.

En prenant le temps de bien réfléchir, et en vous faisant éventuellement aider par un conseiller financier, vous pourriez trouver de véritables "bonnes affaires", avec un rendement potentiel attractif.

​Pour aller plus loin, vous pouvez suivre les recommandations émanant d'experts de l'investissement, qui s'appuient sur des données pertinentes pour élaborer leurs conseils : chaîne BFMBusiness, revues Le Revenu ou Capital Management

Apportez plus de valeur en vous forgeant de nouvelles compétences

Oui, les investissements financiers peuvent vous permettre d'accroître votre richesse.

Mais il existe un actif dans lequel il est tout aussi intéressant d'investir : c'est vous.​

De l'importance de se former

Améliorez vos compétences

Si vous souhaitez gagner plus d'argent, et peut-être parvenir à devenir riche, il va falloir apporter de la valeur. 

Vous rendre indispensable. ​

Je pense que dans la vie, on n'a rien sans rien. Si l'on exclut les quelques exceptions (héritiers, gagnants au loto,...) personne n'est jamais devenu riche sans fournir d'efforts.

Ceux qui sont devenus riches ont su faire preuve de persévérance, mais ont bien souvent également pu s'appuyer sur des compétences solides pour apporter de la valeur aux autres.

Prenons l'exemple d'un expert en sécurité informatique. S'il est talentueux, il peut parvenir à vendre ses services pour plusieurs milliers d'euros la journée.

Tout simplement parce que :​

  • Ses conseils peuvent permettre à l'enterprise qui fait appel à ses services d'économiser plusieurs centaines de milliers d'euros en évitant l'arrivée d'un virus informatique
  • Ses compétences sont rares, et ne sont partagées que par une poignée d'individus – ce qui va lui permettre de faire grimper les enchères

C'est pour cela qu'il existe bien souvent une relation positive entre la valeur que vous pouvez apporter et les revenus que vous allez pouvoir en tirer.

Mais cet expert n'est pas né en étant un pro de l'informatique. Il a du se former pour acquérir ces compétences à forte valeur ajoutée.

Et si les études faisaient autrefois figure de passage obligé, il est désormais possible de se former seul(e), depuis chez soi.

Mais comment s'y prendre ?

  • Suivre une formation en ligne : Codecademy pour apprendre à coder, ​Comptalia pour la comptabilité,
  • Trouver un professeur pour vous aider à acquérir un savoir-faire précis, en passant par le site SuperProf
  • Consulter des blogs portant sur une thématique précise : analyse financière, yoga, marketing digital,...

Vous allez ainsi acquérir de nouvelles compétences – des compétences qui pourront être valorisées, aussi bien sur internet en tant que freelance que sur le marché du travail.

Posez-vous en expert plutôt que de vous focaliser sur l'argent

À l'heure d'internet, n'importe qui peut obtenir des informations sur n'importe quel sujet. Mais pour recevoir une aide personnalisée, il faudra nécessairement s'attacher les services d'un(e) expert(e).

L'une des raisons pour lesquelles certains réussissent, c'est qu'ils ont des connaissances que d'autres n'ont pas. Vous payez votre avocat ou votre médecin pour des connaissances et un savoir-faire que vous n'avez pas.

Anthony Robbins
Coach en développement personnel

D'où l'intérêt de vous spécialiser. De choisir quelque chose dans lequel vous êtes bon. Et de vous efforcer de devenir le(la) meilleur(e) de votre marché.​

Vous pourriez ainsi pouvoir aider des clients à  :

  • gagner en visibilité sur Facebook
  • lancer une marque de vêtement
  • créer un site internet

Tous ces savoir-faire requièrent une expertise – un débutant ne pourra le faire en une seule après-midi, en se contentant de suivant les conseils prodigués dans un article de blog.

Travaillez, entraînez-vous, évaluez-vous. Sans cesse. ​

Vous pourrez ainsi "vous vendre" à un tarif plus élevé, et vous sentir plus respecté(e). Vous saurez précisément que les gens ont raison de faire appel à vous.

Développez vos "soft skills"

Au-delà des compétences techniques, il est important d'être à l'aise avec les autres.

Car vous aurez beau disposer de compétences avancées, il sera difficile de les mettre à profit si ​vous avez du mal à communiquer.

Comment allez-vous vous intégrer dans une équipe ? Parvenez-vous à susciter l'intérêt chez vos interlocuteurs ?

Toutes ces qualités liées au relationnel rentrent dans ce que l'on appelle les "soft skills". C'est compétences sont particulièrement utiles pour pouvoir proposer vos services (en tant que salarié ou freelance), nouer des partenariats stratégiques,...​

Alors n'hésitez pas à vous perfectionner si besoin ​– et à éventuellement faire appel aux services d'un coach.

Lisez ! Voici les meilleurs livres pour découvrir comment devenir riche

Si vous souhaitez aller plus loin, il existe tout un tas de livres consacrés à la richesse.

Ils vont vous permettre de découvrir de nouvelles stratégies, et d'adopter des attitudes pertinentes pour accroître vos chances de devenir riche.

Alors oui, il faudra dépenser quelques euros pour pouvoir se les offrir – mais je pense que vous pourrez en tirer, à terme, beaucoup plus d'argent.

Tim Ferriss, le roi du lifestyle design ne va pas précisément vous donner des clés pour devenir riche. Il va plutôt s'attacher dans ce livre à vous aider à mener une vie riche une vie dans dans laquelle vous pourrez ne pas avoir à beaucoup travailler pour bien vivre.

Mais qui est l'auteur ? En 2001, Tim Ferriss crée la marque BrainQuicken, qui commercialise des compléments alimentaires. Il en profite pour se mettre à voyager, après avoir "automatisé" son entreprise –  en ayant délégué la majeure partie des tâches quotidiennes à des prestataires basés dans des pays à bas salaire.

Il a compris qu'il était possible de se décharger de la routine et des horaires de bureau contraignants pour pouvoir voyager, idéalement dans des pays où la vie est moins chère.

Décrié par certains qui y voient les excès du capitalisme, ce livre a le mérite d'aider tous ceux qui souhaitent profiter d'internet pour améliorer leur confort de vie.

Ne vous arrêtez pas au titre du livre, un peu racoleur : ne vous attendez pas vraiment à ne travailler que 4 heures par semaine. Il décrit plutôt la philosophie du livre, selon lequel vous pourriez gagner plus (ou autant) en travaillant moins.​

Et même si Internet a considérablement évolué depuis la parution du livre en 2007, je pense que les fondamentaux restent identiques.

Le livre "Réfléchissez et devenez riche" de Napoleon Hill

"Réfléchissez et devenez riche"de Napoleon Hill

1937 Date de sortie
+ de 100 Millions d'exemplaires vendus

Le livre "Réfléchissez et devenez riche" (noté 4,5/5 sur Amazon) a permis à plus de 100 millions de personnes d'appréhender différemment l'enrichissement.

Son auteur, Napoleon Hill, a voulu découvrir les recettes de la richesse. Il a cherché à connaître l'état d'esprit qui animait celles et ceux qui étaient parvenus à se constituer un patrimoine juteux.

Il a pour cela passé 20 ans a interviewer des entrepreneurs à succès (Henry Ford, Thomas Edison, John Rockefeller,...) 

Ce livre va bien au-delà de simples préconisations financières : on y retrouve des conseils plus généreux – pour découvrir comment obtenir ce que l'on souhaite, en se fixant des objectifs clairs et mesurables au travers de l'autosuggestion.

L'auteur part du principe selon lequel n'importe qui peut soulever des montagnes s'il possède suffisamment de détermination.

Tout ce que l'esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Napoleon Hill
Auteur à succès

Et pour insufler cette détermination, l'auteur préconise de nourir son subconscient d'affirmations positives ("j'ai une confiance en moi inébranlable", "il est facile pour moi de gagner de l'argent"", "je me trouve sur le chemin de l'abondance",...)

Il est vrai que des objectifs clairs peuvent aider à atteindre la fortune.

Mais je ne suis pas forcément d'accord avec Napoleon Hill – je pense que certains auront beau suivre toutes ces préconisations, ils n'en deviendront pas forcément riches pour autant.​

Ce livre reste toutefois particulièrement intéressant pour celles et ceux qui aimeraient changer de vie en travaillant sur leur subconscient.

Le livre

Père riche Père pauvre de Robert T. Kiyosaki

1997 Date de sortie
+ de 26 Millions d'exemplaires vendus

Père riche, père pauvre a pour but de nous enseigner la richesse au travers de l'histoire de deux pères – l'un croulant sous les diplômes, l'autre étant un autodidacte.

L'auteur y fustige le salariat, qui n'est vu que comme une solution de court terme. Il part du principe selon lequel il faut faire "travailler l'argent" pour soi si l'on souhaite devenir riche.

il nous montre qu'il est possible pour quiconque de réussir – et nous enseigne pour cela les rouages de l'enrichissement et les fondamentaux nécessaires pour faire fructifier son patrimoine.

Même si je ne suis pas totalement d'accord avec l'auteur (le salariat a de bons aspects, et peut-être constituer un excellent moyen pour devenir riche), je pense que ce livre permet de combler certaines lacunes de l'éducation financière.

Vous pourrez ainsi y découvrir les bases de l'éducation financière : les différences entre les flux et les stocks de revenus, les raisons pour lesquelles il vaut mieux éviter de souscrire à des crédits à la consommation, les obstacles à surmonter pour atteindre l'indépendance financière,...

Le livre

"Tout le monde mérite d'être riche" d'Olivier Seban

2010 Date de sortie
n°6 dans la catégories Bourse & Finance d'Amazon France

Je ne suis pas un grand fan d'Olivier Seban – qui semble plus préoccupé par le fait d'écouler des formations que de gagner de l'argent au travers de nouvelles opérations immobilières.

Mais il faut l'avouer : son livre est une référence, à mettre entre les mains de celles et ceux qui souhaitent découvrir le fonctionnement de l'argent, et découvrir comment devenir riche.

Les explications sont claires, agrémentées d'exemples concrets. On comprend facilement pourquoi il est important de bien gérer son argent, et d'en investir une partie.

La promesse proclamée sur la couverture ("tout ce que vous n'avez pas appris à l'école à propos de l'argent") est tenue. Vous pourrez y apprendre les fondamentaux de la gestion financière, et découvrir comment valoriser votre patrimoine dans une optique de long terme.

Le livre

"Adieu Patron : devenir rentier en 18 mois grâce à l'immobilier" de Romain Caillet

2010 Date de sortie
n°1 des livres sur l'immobilier chez Amazon

Dommage que le titre soit si racoleur !

Mais il faut l'avouer : Romain Caillet est particulièrement talentueux lorsqu'il s'agit de vulgariser l'investissement immobilier – que ce soit pour optimiser des investissements déjà en place, ou pour en lancer de nouveaux.

Dans son livre, il nous explique comment il est parvenu à devenir rentier en seulement 18 mois, avec pourtant un salaire modeste​. Le tout est égrené d'exemples concrets. On peut retrouver des fiches pratiques très utiles pour se lancer dans l'investissement immobilier.

Et le livre a reçu de nombreuses évaluations positives sur Amazon.

Sauf que...

On découvre assez rapidement que l'auteur promet un accès à un "mastermind" privé, en échange d'une note de 5/5. Autant dire que les dés sont pipés, et qu'il devient très difficile de se fier aux avis laissés par les internautes.

Pour finir, voici d'autres livres qui pourraient vous intéresser si vous souhaitez pouvoir un jour devenir riche :

Vous avez d'autres livres à me conseiller ? N'hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires !

N'hésitez pas à également aller jeter un œil à l'ensemble des livres portant sur la thématique de la richesse vendus sur Amazon.

Vous voulez devenir riche ? Alors lancez-vous dès maintenant !

Si vous êtes comme moi, vous avez probablement tendance à tout repousser au lendemain. À procrastiner.

C'est pourquoi je vous propose de vous aider à vous lancer. Cela ne sera pas long.

Prenez ​une après-midi pour faire le point, sans vous chercher d'excuses.

Je suis certain que vous pouvez gagner un peu plus chaque mois, grâce à internet.

10 euros, 100 euros, peu importe. À vous de définir combien vous pourriez gagner.

Voici quelques idées à suivre :

  • Vous voulez vous lancer dans le e-commerce ? Vous pouvez regarder s'il existe des opportunité sur Amazon, où le dispositif FBA vous permet de ne pas avoir à envoyer vos commandes une à une.
    Vous pouvez également vendre sur votre propre site avec le dropshipping. Pour cela, je vous suggère de vous appuyer sur Shopify (14 jours gratuits), en apportant du trafic grâce au référencement et/ou à la publicité Facebook.
  • Vous aimeriez lancer une chaîne YouTube ? Cela risque d'être plus compliqué de percer qu'il y a quelques années, mais pas impossible. N'hésitez pas à lire mon guide complet pour apprendre à générer des revenus avec une chaîne Youtube.
  • Envie de monter votre startup ? Efforcez-vous de trouver une opportunité de marché intéressante. Créez une "landing page" avec WordPress, et testez votre idée à moindre coût avec de la publicité Facebook.
  • Vous souhaitez gagner facilement de l'argent sur internet ? Vous pouvez essayer les e-mails rémunérés, ou recevoir des remboursements grâce au cashback d'iGraal (le site vous offre 10 euros de bonus de bienvenue).
    Vous pouvez aussi vous appuyer sur les sites multi-rémunérations, comme Loonea (mon avis) ou Gaddin (mon avis).
    N'hésitez pas à lire également mon guide "Comment gagner sur le net", pour découvrir 38 méthodes rémunératrices que vous pouvez exercer depuis chez vous.
  • Vous ne profitez pas encore de l'économie collaborative ?
    Si vous avez une voiture, vous pouvez la louer sur Drivy, ou organiser des covoiturages avec BlaBlaCar.
    Si vous êtes propriétaire, vous pouvez louer ponctuellement votre logement à des touristes grâce à Airbnb.
    Vous pouvez également rendre des services à vos voisins en vous servant d'un site comme Stootie.

Gagner un peu plus d'argent, c'est une excellente base pour tenter de devenir plus riche. Mais il existe un autre moyen d'augmenter son revenu disponible : en faisant des économies.

  • Vous remboursez actuellement un ou plusieurs crédits à la consommation ? Essayez-de voir s'il n'est pas possible de vous désendetter plus rapidement en augmentant vos mensualités pour le crédit au taux le plus élevé. Même si vous ne remboursez que 10 ou 20 euros de plus chaque mois, c'est un bon point pour reprendre progressivement le contrôle sur vos finances,
  • Faites le point sur vos dépenses fixes : sont-elles toutes indispensables ? Pouvez-vous en renégocier certaines, ou résilier des abonnements qui viennent plomber votre budget ?
  • Commencez à épargner : rapprochez-vous de votre banque, et faites en sorte de mettre en place un virement mensuel automatique vers un compte de réserve : PEL, PEA, contrat d'assurance-vie,... Vous n'aurez ainsi pas besoin de fournir un effort supplémentaire chaque mois pour continuer à épargner.
  • Commencez à investir : vous trouvez que le rendement du livret A est bien trop faible ? Vous pouvez dynamiser votre épargne en investissant dans des actions – n'hésitez pas également à vous tourner vers des "trackers" qui suivent des indices boursiers, ou des fonds d'actions cohérents avec votre profil d'épargnant.

En conclusion

J'espère que cet article aura pu vous aider – et que vous ne vous manifesterez plus comme ceci : "je veux être riche en partant de rien, sans travailler et sans rien faire, aidez-moi !"

Car vous l'avez surement compris : vos chances de devenir millionnaire du jour au lendemain sont extrêmement minces.

Et si vous rêvez de devenir riche rapidement ​et sans travailler, vous êtes peut-être déçu.

Mais vous allez par contre pouvoir accroître doucement (mais surement) votre patrimoine. Et peut-être devenir riche en suivant ces étapes :

  1. augmentez vos revenus : demandez une prime, changez de job, suivez une formation, démarrez un business en ligne,…
  2. diminuez vos dépenses : tentez de vous désendetter, renégociez vos contrats, mettez fin aux dépenses inutiles,…
  3. investissez chaque mois une partie de vos revenus : dans un livret A, dans la bourse, dans l’immobilier,…

Vous souhaitez découvrir comment commencer à gagner rapidement un peu d'argent ? Pour cela, je vous recommande chaudement ma liste de 93 sites pour gagner de l'argent sur internet.

Merci d'avoir lu mon article !

J'ai passé des dizaines d'heures à rédiger ce guide – pour vous aider à devenir riche, sans vous faire escroquer.

S'il vous a été utile, n'hésitez pas à le partager sur Facebook ou sur Twitter – c'est le meilleur moyen de me remercier.

J'aimerais connaître votre avis dans les commentaires : qu'est ce que vous conseilleriez à celles et ceux qui souhaitent savoir comment devenir riche en partant de rien (et qui souhaitent parfois savoir, à tort, comment y arriver sans travailler) ? Avez-vous des idées pour réussir à atteindre la fortune ? Êtes-vous parvenu(e) à mettre en place de bonnes habitudes pour accroître votre patrimoine ?

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Comment devenir riche en partant de rien ? Est-il possible d’y parvenir rapidement et sans travailler ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
René
Invité

C’est quoi cet article de merde qui fait 3 km de long. Je zappe!

Alexis
Invité

Bonjour,

Alors contrairement au commentaire précédent ;), je trouve que l’article est très bien construit et très intéressant. Un travail très bien orchestré. Félicitations.

Alexis

Mimi
Invité

Alors vous avez peut être mis du temps et de l’énergie à faire votre article mais je suis en désaccord sur un point : le mlm qui actuellement se nomme marketing relationnel n’est pas un système pyramidal. Vous devriez vous mettre à la page et ouvrir un peu votre esprit. Les idées reçues du mlm c’est dépassé tout ça. Alors révisé votre chapite ma dessus.

Carine
Invité

Je ne suis pas encore riche, mais ça fait un moment que je ne travaille plus. Je vis exclusivement du rendement de mes investissements immobiliers. J’ai commencé en plaçant une petite somme d’argent dans une SCPI . Ensuite, j’ai investi dans la location immobilière sans pour autant être experte dans le domaine. Aujourd’hui, je suis rentière et ma vie me plaît bien ainsi.

wpDiscuz
Google Analytics Alternative
Lire les articles précédents :
Mon avis sur Shoop
Shoop : Mon Avis sur le Nouveau Site de Cashback de Dealabs – Un Bon site pour Gagner de l’Argent en 2017 ?

Fermer